Le Village F1

Forum de la Communauté du village F1 / Garanti sans modération
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ferrari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33, 34  Suivant
AuteurMessage
Jim Clark

avatar

Messages : 942
Date d'inscription : 28/09/2007
Age : 32
Localisation : Viry-Chatillon, Essonne

MessageSujet: Re: Ferrari   Mar 10 Juin 2014 - 20:22

greencreeper a écrit:
Alors, oui, laissons-lui encore un peu de temps... mais 7 courses, déjà, et le bilan est maigre, très maigre...

On ne peut quand même pas nier qu'il a joué de malchance sur plusieurs courses cette saison ... Notamment à Monaco, avec une potentielle 3ème place qui s'envole à cause de Chilton (celui-ci s'est encore illustré à Montréal d'ailleurs ...).
Räikkönen n'est pas non plus verni niveau stratégie. Pas plus tard que dimanche, il collait aux fesses de Fernando avant la première salve de ravitaillements et perd finalement 3 places lors de son arrêt, un tour après Alonso.

L'autre point faible du Finlandais, ce sont les qualifications. Kimi a toujours besoin de plusieurs tours pour faire un bon chrono ... et paradoxalement, il ne fait souvent qu'une seule tentative en Q3 ! D'ailleurs, je pense que l'écart entre les deux pilotes Ferrari se fait surtout en qualifications.

La médiocre vitesse de pointe de la Ferrari en ligne droite n'est pas non plus un avantage pour dépasser un concurent pourtant bien moins rapide au tour. Et même Alonso semble plus subir les courses qu'autrechose. l'Espagnol prend généralement un bon départ mais n'est pas plus en mesure de remonter dans le classement que Kimi pendant la course.

Entre également en ligne de compte son intégration perfectible au sein de la Scuderia, qui lui avait déjà posé problème lors de son premier passage chez les rouges. Espérons que la récente arrivée de Mattiacci fasse évoluer les choses dans le bon sens ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2486
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Ferrari   Mar 10 Juin 2014 - 20:27

Je trouve qu'il est plus que difficile d'évaluer le niveau de la Lotus l'année dernière...

Je pense pour ma part que c'était une très bonne monoplace, la seconde du plateau mais que la paire de pilotes était loin d'égaler celle des concurrents direct. Mais je ne peux pas le prouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2315
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Ferrari   Mar 29 Juil 2014 - 9:35

La crise chez Ferrari selon Jean-Louis Moncet:

Citation :
Peu importe les résultats passés et à venir : il faudra un miracle pour que Ferrari renoue d’une quelconque façon avec le succès en Grands Prix cette année. Quant à la perspective de gagner le titre mondial, elle n’existe tout simplement pas ! Voilà désormais deux mois que le nouveau patron de la Scuderia, Marco Mattiacci, a pris ses fonctions et remplacé Stefano Domenicali, démissionnaire, cela à la hauteur du Grand Prix de Chine. Fernando Alonso, le pilote-vedette de l’équipe, l’avait annoncé à juste titre : « Jusqu’en juillet, nous verrons sur la voiture les évolutions et les changements suscités par Stefano Domenicali ». Il sous-entendait que l’ère Mattiacci commencerait ensuite, et nous y sommes. Comment la Scuderia doit-elle se reconstruire ?

Il apparaît tout à fait clair qu’il s’agira d’un travail de longue haleine, un plan de plusieurs mois, voire d’années. Selon les fins connaisseurs et les chevilles ouvrières de Maranello, siège de Ferrari, le chantier sera de la même taille que celui que Jean Todt dut entreprendre à son arrivée en juillet 1993 pour en retirer les succès mondiaux à partir de 1999. Les grandes écuries de F1 connaissent des cycles et Ferrari n’échappe pas à cette règle. L’ère Todt s’acheva en 2007 et peu à peu, la Scuderia ne fit que baisser de régime pour en arriver aujourd’hui à la situation dans laquelle elle se débat : ses pilotes, Fernando Alonso et Kimi Raikkonen, deux des meilleurs du monde, jouent les utilités derrière les pilotes Mercedes et Red Bull-Renault, quand ils ne sont pas talonnés par la petite équipe Force-India.

La Scuderia doit en passer par trois étapes incontournables, la première étant d’accélérer la mise en route de la nouvelle usine qu’elle fait actuellement construire sur le site de Maranello. Elle répondra aux critères de modernité indispensables pour une grande équipe de course car il faut rappeler que toutes les transformations s’opéraient jusque-là autour du circuit privé de Ferrari à Fiorano dont la mise en fonction date de…1973. Toutes les infrastructures –ultra-modernes- construites depuis s’agglutinent autour du circuit, notamment l’intendance et les magasins. Les moteurs de F1 voient le jour dans le département-moteurs des voitures de production, il est grandiose, et la soufflerie est à l’opposé de tous les bâtiments de la Scuderia, soit à plusieurs kilomètres. « C’est un château, mais en un château en ruines », disait Jean Todt il y a vingt ans. La définition vaut encore aujourd’hui.

La seconde étape absolument indispensable concerne les cadres de l’actuelle Scuderia et Marco Mattiacci devra lutter, puis réduire et enfin annihiler les clans qui se sont reformés au fil du temps. Après le départ de Michael Schumacher, puis de Ross Brawn, puis de Jean Todt, fut entreprise, -personne ne s’en cachait à Maranello, -la ré-italianisation de la Scuderia, voulue par l’actuel président de Ferrari Luca di Montezemolo. Mais le mouvement a entraîné les grands cadres de la maison dans les luttes de pouvoir et les compromissions.

Ainsi aujourd’hui, il y a le clan espagnol. Autour d’Alonso bien sûr, avec ses amis les pilotes d’essais Pedro de la Rosa et Marc Gene, mais avec les managers, médecins, amis, porte-flingues, etc. Une sorte de cour, comment pourrait-on l’appeler autrement ? Tout ce petit monde participe ou essaie d’influer sur les décisions. Et on en arrive à des situations où Alonso prend lui-même la décision d’entrer (ou non) en piste au départ des essais.

Il y a également le clan des motoristes qui regarde de travers le clan du châssis qui se décharge de ses responsabilités sur le clan des aérodynamiciens : il en va toujours ainsi quand la poigne d’un patron ne se fait pas sentir en permanence. Enfin, il y a le clan des Italiens eux-mêmes qui essaient de tirer leur épingle de ce jeu florentin.

Voici l’anecdote qui m’a été contée par un homme de Maranello. En 1999, la Scuderia attaquait l’ascension de son Olympe avec un premier titre mondial des constructeurs de F1. Jean Todt estimait alors que le chef-motoriste du team, Luca Marmorini offrait sans doute des qualités, mais il lui préférait de loin Gilles Simon, un chercheur inventif et enthousiaste. Aussi lorsque Marmorini reçut des offres de service de la part de Toyota Motorsport à Cologne en Allemagne, Todt ne le retint pas. Mais, Todt parti en 2008, Marmorini n’eut de cesse de faire jouer son réseau italien et il revint à Maranello en 2009. Et l’actuel moteur Ferrari hybride, probablement le moins bon des nouveaux moteurs de F1, est son œuvre.

Troisième étape : le recrutement. Elle est loin l’époque où des ingénieurs auraient rejoint « à genoux » les rangs de la Scuderia. Celle-ci n’offre plus les traits de la séduction qui faisait son charme auparavant. Le récent épisode Adrian Newey en est l’illustration. Le directeur technique de Red Bull-Renault s’est vu offrir une Enième fois un pont d’or pour rejoindre Maranello, mais il n’a pas cédé aux sirènes de l’Emilie-Romagne. L’actuel directeur technique, James Allison, qui a imaginé les Lotus jusqu’à l’an passé, peut faire d’excellentes choses. Mais il ne peut pas tout faire… Très récemment, plusieurs ingénieurs, dont des aérodynamiciens ont voulu aller voir ailleurs si l’herbe était plus verte : la Scuderia n’a pas réussi à les séduire. Peter Promodrou par exemple, qui fut l’adjoint d’Adrian Newey jusqu’en 2012.

Voilà la somme de travail qui attend Marco Mattiacci, le nouveau patron de la Scuderia. Il démarre avec un handicap supplémentaire : il ne connaît pas vraiment bien la course automobile même si Ferrari en est toujours très proche. Il devra naviguer vue, se tenir au-dessus des clans pour mieux les réduire. Enfin, il devra composer avec Luca Di Montezemolo qui l’a fait venir à la tête de la Scuderia. Montezemolo, président charismatique s’il en fut, mais interventionniste à un point inimaginable.

Mattiacci est-il l’homme du renouveau de la Scuderia ? Réponse dans les semaines qui viennent.

Lien vers son blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Mar 29 Juil 2014 - 13:21

Comme toujours avec Moncet, je ne suis pas très certain de la finesse de l'analyse.

Pour ma part il me semble bien exagéré de faire un parallèle avec ce qu'était la situation à l'arrivée de Todt, ce serait avoir la mémoire bien courte.

La période Todt fût une parenthèse atypique dans la vie d'une scuderia dont l'ADN profonds reste fort mal adapté aux réalités de la F1 moderne.

La situation actuelle n'est qu'un chemin vers un retour à la normale qui peut encore largement empirer  Mr Green 

La scuderia à l'époque moderne n'a bien marché quand elle n'avait de scuderia que le nom et qu'elle était animé par des personnes fort éloigné de ce qui fait son identité.

La première des choses serait de se débarrasser de Montezemolo qui ne se sent plus pisser depuis maintenant bien trop longtemps  Mr Green

Sauf si ce Rastignac en venait enfin à mettre à exécution sa vielle antienne en obligeant Ferrari à déserter enfin la F1 qui y gagnerait beaucoup sur le long terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1870
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Ferrari   Mar 29 Juil 2014 - 22:14

Ferrari a quand même hérité de quelques travaux de Todt.
Ferrari est sans doute l'équipe la plus efficace pour les arrêts aux stands que ce soit la stratégie (rarement mauvaise), le temps d'exécution ou encore la fiabilité (la Scuderia a rarement connu les bévues de Red-Bull ou de Williams lors des changements de pneus...)
Ferrari a aussi la monoplace la plus fiable, pratiquement aucun abandon du à la mécanique depuis des années quand les autres s'amusent à les collectionner. C'est un avantage très important.

Ces points là datent de mémoire depuis l'arrivée de Todt qui a voulu une telle efficacité et fiabilité.
Le soucis se situe dans la créativité de la monoplace pour déjouer les limites du règlements et en tirer au mieux les possibilités. Je pense que Allison, si le cadre était plus souple, pourrait offrir une telle monoplace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Sam 9 Aoû 2014 - 6:22

Montezemolo pourrait enfin se barrer, espérons que la rumeur se transforme en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2315
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Ferrari   Sam 9 Aoû 2014 - 11:02

Loyola a écrit:
Montezemolo pourrait enfin se barrer, espérons que la rumeur se transforme en réalité.

Tu ne l'aimes vraiment pas ce pauvre homme. Large Sourire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Sam 9 Aoû 2014 - 12:53

Je le conchis  Large Sourire 

Ce qui m'arrive rarement  Cool

Il incarne vraiment tout ce que je déteste  Triste 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2315
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Ferrari   Sam 9 Aoû 2014 - 19:49

Loyola a écrit:
Je le conchis  Large Sourire 

Ce qui m'arrive rarement  Cool

Il incarne vraiment tout ce que je déteste  Triste 

Il eut mieux valu qu'il devienne président du Conseil italien.  Mr Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Clark

avatar

Messages : 942
Date d'inscription : 28/09/2007
Age : 32
Localisation : Viry-Chatillon, Essonne

MessageSujet: Re: Ferrari   Lun 25 Aoû 2014 - 21:50

Jim Clark a écrit:
Il faudrait peut-être que Ferrari essaie de donner des stratégies de course potables à Räikkönen de temps en temps, juste pour voir. Parce que c'est souvent (voire toujours) un des derniers à changer ses pneus, si bien que ses concurrents profitent généralement de 1 ou 2 tours en pneus neufs pour passer devant.

Ce n'était pas si compliqué ...

Pour une fois, Kimi a été un des premiers à changer de pneus à Spa. Résultat, il signe sa meilleure performance de la saison. Logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Lun 8 Sep 2014 - 15:46

Citation :
Luca di Montezemolo et moi sommes de bons amis mais quand je lis ses déclarations, il y a des choses que je n’aurais jamais osé dire," déclare Marchionne.

"Il crée l’illusion que Ferrari est en dehors des règles. Ferrari reste une filiale de Fiat, même si une certaine indépendance est nécessaire pour la marque et son positionnement sur le marché des voitures de luxe et de sport. Mais moi, comme beaucoup d’autres, je me sens au service de la maison-mère."

Marchionne est déçu des résultats de Ferrari en F1, dont Montezemolo est responsable.

"Sur le plan économique, des ventes de voitures, Luca fait un super boulot et je le félicite. Mais de l’autre côté il y a le sport et c’est dur pour moi, un fan, de voir Ferrari dans une telle situation. Ferrari doit gagner en F1. Nous avons les meilleurs pilotes, d’excellents ingénieurs mais aucun titre depuis 2008."

"Il est essentiel que Ferrari soit synonyme de victoire en F1, ce n’est pas négociable. C’est un objectif très clair et nous ne pouvons accepter une situation comme celle en cours."

Marchionne met aussi clairement la pression sur Montezemolo.

"Un changement de présidence chez Ferrari n’est pas dans mon esprit mais tout le monde peut-être remplace. Tout le monde est utile mais personne n’est irremplaçable," conclut-il.

J'ai du mal à réprimander une franche érection Tire la langue Tire la langue Tire la langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Mer 10 Sep 2014 - 7:55

C'est fait

Lapin Crétin

Il aura été un menteur manipulateur jusqu'au bout de sa fonction Super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Mer 10 Sep 2014 - 9:07

Marchionne a fini par avoir la peau de Montezemolo, qu'il n'a jamais porté dans son coeur (Preuve de goût s'il en est) le protégé des Agnelli.

Le mouvement avait commencé il y a quelques années au sein même de la maison mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2315
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Ferrari   Mer 10 Sep 2014 - 15:12

Je suis sûr que dans le fond il va te manquer. Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Mer 10 Sep 2014 - 16:07

Vraiment pas une page noire se tourne enfin Mr Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamboo

avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 30
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Ferrari   Jeu 11 Sep 2014 - 5:24

C'est marrant, dès que j'ai vu l'article, j'ai tout de suite pensé à Loyola Mr Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Jeu 11 Sep 2014 - 6:53

Clin d'oeil

Comment vas-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamboo

avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 30
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Ferrari   Jeu 11 Sep 2014 - 7:59

Ben écoute, ça va plutôt pas mal. Marié depuis 4 mois, papa depuis bientôt 2 mois, la petite fait maintenant ses nuits, un boulot assez stable pour l'instant... je vais pas me plaindre Mr Green

Et toi, qu'est-ce que tu deviens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2315
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Ferrari   Jeu 11 Sep 2014 - 8:28

Les compères sont inconsolables. Large Sourire

Bernie Ecclestone:
Citation :
"Son départ pour moi est comparable à celui de la mort d’Enzo Ferrari. Il est devenu l’incarnation de Ferrari. Quand vous le voyez, vous voyez Ferrari. Je ne vois rien d’autre que cela, je ne vois pas Luca.""Son départ pour moi est comparable à celui de la mort d’Enzo Ferrari. Il est devenu l’incarnation de Ferrari. Quand vous le voyez, vous voyez Ferrari. Je ne vois rien d’autre que cela, je ne vois pas Luca."

Max Mosley:
Citation :
"Je suppose que nous approchons de la fin d’une ère en F1 avec le départ de Luca, une ère qui a débuté il y a très longtemps quand nous étions tous si jeunes."

Mosley déconne aussi plein pot:
Citation :
"Je me demande si Marchionne (le président du groupe Fiat) ne devrait pas essayer de persuader Jean de revenir chez Ferrari. Est-ce que Jean accepterait ? J’en doute, honnêtement. Mais ils doivent trouver quelqu’un de comparable à Jean dans sa manière unique de mener une équipe."

Tiens, tiens... Et qui c'est qui voudrait reprendre sa place à la FIA ? jocolor clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Jeu 11 Sep 2014 - 9:19

Le bal des faux culs est ouvert :-)

Le seul dans le tas à être vaguement sincère est sans doute Mosley qui voudrait reconstituer la bande de malfaiteurs dont il fît parti Mr Green

Même si sur la fin du mandat de Mosley la brouille avait fait son apparition Clin d'oeil


Dernière édition par Loyola le Jeu 11 Sep 2014 - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Jeu 11 Sep 2014 - 10:15

Le plus amusant c'est que le départ de Mosley a signé la fin de Ferrari International Assistance, Todt connaissait trop les bluffs de la Scuderia pour marcher dans le jeu.

Les titres de 2007 resteront les derniers cadeaux de Mosley Mr Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2315
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Ferrari   Dim 14 Sep 2014 - 14:48

Pour résumer ta pensée Loyola, si je te suis bien, le fonctionnement de la Scuderia Ferrari, à savoir cet équilibre permanent entre diverses coteries, est inadapté à la Formule 1 moderne. Cette situation est apparue au grand jour dans les années 1980 lorsque le Commendatore était trop âgé pour encore réellement diriger l'équipe, période qui correspond à la première vraie longue traversée du désert de Ferrari. Selon toi la période Jean Todt, entre 1993 et 2007, n'était finalement qu'une parenthèse, certes fructueuse, et la situation que nous connaissons depuis 2008-2009 n'est finalement que la continuation de celle observée au début des années 1990, à savoir une équipe en crise perpétuelle, paralysée par les luttes d'influence.

Dans un tel contexte, la présence d'un pilote d'exception, que ce soit Alain Prost en 1990-91, ou Fernando Alonso depuis 2010, n'a finalement pas beaucoup d'influence sur la destinée de l'équipe, les bonnes volontés se heurtant au mur de l'impéritie. Constat qui, soi dit en passant, minore grandement le prétendu rôle de sauveur joué par Michael Schumacher à partir de 1996.

On peut en déduire que sans le retour d'un homme fort à la barre de l'équipe (Ross Brawn ?), dotés des pleins pouvoirs et faisant pièce aux factions italiennes, la Scuderia est vouée à perpétuellement vivoter.

Est-ce que je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Dim 14 Sep 2014 - 16:44

C'est un bon résumé de ma vision des choses, la période Todt est effectivement une parenthèse issue d'une situation quasiment désespérée.

Montezemolo n'a accepté les exigence de Todt que parce qu'il jouait alors sa dernière carte et les relations entre les deux hommes ne furent vraiment pas facile.

La Scuderia a besoin d'un vrai patron fort qui ne soit pas sous la coupe du patron de Ferrari c'est ce que fût Todt durant longtemps et que ne furent aucun des autres patrons de l'équipe durant la période moderne de la F1.

A titre personnel j'irais au bout de la logique en filialisant l'écurie de F1 et en la plaçant sous le contrôle direct de la Holding de la famille Agnelli, ou encore de l'introduire en bourse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2315
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Ferrari   Dim 14 Sep 2014 - 17:34

Je ne vois peut-être pas les choses sous le bon angle, mais si Ferrari a besoin d'un chef fort, en parallèle on voit dans les autres équipes la fin de la direction unique. Chez Red Bull ou Mercedes, pour ne parler que pour les plus grandes équipes, on a des groupes de deux ou trois personnes qui semblent diriger ensemble tout en étant responsables devant un grand patron lointain. Il n'y a que McLaren qui revient provisoirement à un ancien modèle puisque Ron Dennis est sans conteste le maître du navire depuis quelques mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9236
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Ferrari   Dim 14 Sep 2014 - 18:31

Les enjeux et les modes de management d'un patron de constructeur automobile ne peuvent être ceux d'un patron d'écurie.

C'est une des grosses tare de Ferrari jusqu'ici un Montezemolo jouant bien trop avec l'écurie.

Après oui il peut y avoir une forme de collégialité mais il ne peut y avoir de "patron caché"

En gros quelque soit la forme de gouvernance celle ci doit être lisible et respecté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ferrari   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ferrari
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 32 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33, 34  Suivant
 Sujets similaires
-
» Essai de la Ferrari F 458 italia
» 2011 - [Ferrari] FF
» 2010 - [Fioravanti] Ferrari F430 SP1
» 2010 - [Ferrari] F599 GTO
» [Ferrari] 599 GTO ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village F1 :: Forums sur la F1 :: d'Aujourd'hui-
Sauter vers: