Le Village F1

Forum de la Communauté du village F1 / Garanti sans modération
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Jeu 21 Mai 2015 - 12:11

Le plus anachronique des tracés, celui du Rocher, accueille les tondeuses à gazon. Espérons que nous verrons quelques incidents à même de relancer l'intérêt du championnat et à perturber une hiérarchie un trop solidement établie. Celle s'établit à peu près comme suit:

Mercedes - Ferrari - Williams - Red Bull - Lotus ou Toro Rosso - McLaren-Honda - Sauber - Force India - Manor.

A part cela Nico Rosberg vise un troisième succès consécutif en Principauté. Une performance jamais réalisée depuis Ayrton Senna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Sam 23 Mai 2015 - 17:24

Bon, Hamilton frappe un grand coup avec sa pole position, sa première à Monaco. Rosberg doit battre son équipier demain, sinon j'ai peur que le contre-coup psychologique soit fatal à sa motivation, rien de moins. L'an dernier il était un peu dans la même situation, mais il avait réussi la pole, même si c'était dans des circonstances particulières...

A noter la constance de la hiérarchie d'une année sur l'autre: comme en 2014, les Williams ne sont pas du tout compétitives ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Dim 24 Mai 2015 - 15:58

Comme d'habitude à Monaco, course ennuyeuse si la pluie ou les accrochages ne viennent pas. Sans l'intervention de Verstappen ça aurait été très triste.
Hamilton a loupé une grande occasion et Rosberg en profite, au championnat cela reste serré même si Hamilton a montré sa constance, il ne parvient pas à creuser l'écart.

Notons les premiers points de Mclaren-Honda, qui ont montré un beau rythme. Clairement, sans les soucis de Honda ils pourraient espérer de belles positions régulièrement. La pénalité d'Alonso me semble assez injustifié pour ma part, je ne vois pas de faute.
Verstappen a animé un peu la course, il a été assez impatient à deux-trois reprises mais il a montré un beau rythme également (sachant qu'il a perdu 30 secondes dans son ravitaillement) et de belles manœuvres en profitant de Vettel pour dépasser ses concurrents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Dim 24 Mai 2015 - 16:26

Grand Prix assez pitoyable... Trois abandons en Principauté, c'est misérable...

Ce qui l'est d'autant plus, c'est de voir que hormis les pilotes frappés par un coup du sort ou ayant une excellente opportunité sur un relai très court (Verstappen, Hamilton, Ricciardo), personne n'attaque, on roule à l'économie du début à la fin ou presque... Il ne faut pas s'étonner alors si les erreurs sont beaucoup moins nombreuses qu'autrefois.

Je trouve cette victoire de Rosberg assez laide, pas scandaleuse certes, mais sans mérite assurément. Je ne comprends absolument pas quelle mouche a piqué Mercedes de faire rentrer Hamilton. Auraient-ils envie de faire durer le suspens au championnat ? En tout cas pour ma part Hamilton a de nouveau prouvé qu'il était un grand pilote, un des meilleurs de l'histoire, là où Rosberg reste un pilote de seconde zone. N'oublions pas qu'il a craqué sous la pression en qualifications, comme l'an dernier, sauf que cette fois-ci un drapeau jaune n'est pas venu le sauver. Ce "prince de Monaco" n'a rien d'un Senna.

Si la course est souvent ennuyeuse à Monaco, au moins on a souvent droit à de beaux vainqueurs. Ce n'est même pas le cas cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Dim 24 Mai 2015 - 16:31

Pour Max Verstappen, je ne vais pas lui jeter la pierre eu égard à sa jeunesse, néanmoins j'espère que cet énorme carton va lui mettre un peu de plomb dans la cervelle. Du talent, il en a c'est très certain, il est rapide et adroit, mais manque encore beaucoup de métier selon moi. Il y a encore quelques années, il aurait fini à l'hôpital après un tel accident.

Malheureusement, il incrimine Grosjean et refuse de reconnaître son erreur... Sale gamin va... Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capelli93



Messages : 90
Date d'inscription : 28/07/2010

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Dim 24 Mai 2015 - 17:06

Tony, Rosberg passe pour un pilote de seconde zone parce qu'il a Hamilton comme coéquipier.
Au côtés d'un Vettel ou d'un Raikkonen, il passerait pour un tout bon.
Seul Alonso est capable de taquiner l'anglais (et encore mes impressions datent de 2007).

A noter que Kyvat marque ses premiers vrais points.
Vu les remarques négatives qui circulent autour de lui, ça tombait bien.

Quant à Verstappen, heureusement qu'il était là pour mettre un peu d'animation à une compétition qui devient de plus en plus fade hélas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Dim 24 Mai 2015 - 17:26

Par pilote de seconde zone, j'entendais surtout "pilote de second plan". Une catégorie dans laquelle je rangerais les Massa, Hülkenberg, Ricciardo (pour l'instant) et Webber (jadis). Pas un champion incontesté comme Alonso, Hamilton et Vettel, ou de beaux stylistes comme Button, Räikkönen ou Bottas. Évidemment il peut me faire mentir, je le souhaite d'ailleurs, pour l'intérêt du championnat.

En ce qui concerne Verstappen, je ne nie aucunement son talent, cependant je trouve que c'est un travers maintenant de beaucoup de très jeunes pilotes de se croire un peu dans un jeu vidéo, et de faire un peu tout et n'importe quoi... jusqu'à ce qu'ils se fassent mal. Ils se corrigent souvent, ou alors jamais comme Pérez (quoique cette année il est exemplaire jusqu'ici). Il est difficile d'émettre un avis définitif sur ces adolescents ou très jeunes adultes qui sont encore en plein développement. Regardez Vettel, un vrai surdoué, hyper-intelligent, il lui a fallu cinq bonnes années pour atteindre une vraie maturité.

Et comme ces pilotes sont peu charismatiques, il est difficile de les voir autrement que comme des produits interchangeables. Selon moi, pour l'heure, Verstappen et Sainz, ce sont Buemi, Alguersuari, Vergne bis. Mais ça peut changer.

Par exemple je ne pense rien de Daniil Kvyat, hormis qu'il est triste comme la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Dim 24 Mai 2015 - 17:49

Pour ce qui est de l'attaque, oui il n'y a pas eu grand chose. Après c'est Monaco, ce n'est pas rare sur ce circuit une situation pareille, ce n'est pas nouveau. Un dépassement est déjà difficile en temps normal, alors à Monaco. Cela dissuade de tenter quelque chose.

Pour Verstappen, même si je suis d'accord qu'il a besoin d'expérience, je ne trouve pas que la génération actuelle a plus à se reprocher que par le passé. Le nombre de bourdes que les débutants faisaient en F1 il y a 20 ans n'a rien à envier à ceux d'aujourd'hui. Et je n'imputerais même pas les JV à ta place, si tel était le cas, plutôt le fait que la F1 n'est plus réellement dangereux (tu es plus prudent quand tu sais que tu risques ta vie) mais aussi que les pilotes jeunes ont énormément d’expérience dans les catégories inférieures leur donnant une grande confiance. Le fossé F1 avec le reste des catégories étant plus réduit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Lun 25 Mai 2015 - 9:03

Au fait, est-ce que quelqu'un saurait ce qui est arrivé à Felipe Massa lors du premier tour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Lun 25 Mai 2015 - 9:27

Parlons de pilote de second plan, force est de constater qu'une fois encore, Räikkönen est dominé par Vettel qui découvre pourtant la scudéria...

Alors c'est quoi son excuse cette année, la voiture ne lui convient pas, il n'est pas motivé,... ?

Même Button, un champion du monde dont on parle moins fut loin d'être ridicule face à Lewis et cette année, il fait plutôt pour l'instant jeu égal face à Alonso qui avait totalement éclipsé Kimi.

Vous allez me dire que je radote, que je reste toujours dans les mêmes schémas, force est de constater que les faits me donnent raison année après année.

Alors peut être que Räikkönen a du style mais question niveau, performance, il se situe avec les seconds couteaux...


Dernière édition par Yoschurri le Lun 25 Mai 2015 - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Lun 25 Mai 2015 - 9:37

Dans au autre registre, Jean Todt semblait sous entendre hier que diffuser la F1 sur une chaine payante ne lui convenait pas (même si Canal fait du bon travail comparativement à TF1) car cela ne touchait pas assez de monde.

Il a également laissé imaginer qu'il ne changerait pas fondamentalement les règles pour réduire le monopôle de Mercedes, que c'était aux autres de se mettre au niveau.

Je trouve que son discours fait sens, digne d'un haut dirigeant.

Dans l'émission d'avant GP, les intervenants comparaient un tour de Senna en 89 et celui d'Alonso actuellement... Je me dis que finalement, je ne rate pas grand chose de ne pas suivre les grands prix.

Ca rugissait en 89, ça ronronne en 2015.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Lun 25 Mai 2015 - 18:08

> Parlons de pilote de second plan, force est de constater qu'une fois encore, Räikkönen est dominé par Vettel qui découvre pourtant la scudéria...

Vettel a été selon moi toujours au dessus du niveau de Kimi. Mais Kimi est un champion qui a montré de grandes qualités à de nombreuses reprises. Rosberg reste typiquement clairement en deça, c'est un bon pilote mais ce n'est pas du même acabit selon moi (que ce soit psychologiquement tout comme en terme de pilotage).

> Alors c'est quoi son excuse cette année, la voiture ne lui convient pas, il n'est pas motivé,... ?

Cette année il pilote bien, à part ses qualifications qui ne sont pas sa tasse de thé il a un très bon rythme. Tu trouves que c'est du niveau de Massa avec Alonso ? Pourtant, il est clairement au dessus de cette situation !

> Vous allez me dire que je radote, que je reste toujours dans les mêmes schémas, force est de constater que les faits me donnent raison année après année.

Je ne comprends pas ton intérêt à toujours vouloir le rabaisser en fait.

> Alors peut être que Räikkönen a du style mais question niveau, performance, il se situe avec les seconds couteaux...

Ça dépend, aujourd'hui il ne brille pas mais tu ne peux nier ses belles années (2001, 2003, 2005, 2007 et son retour chez Lotus). Ces années là il a montré que c'était un champion.

> Je trouve que son discours fait sens, digne d'un haut dirigeant.

Jean Todt est intelligent, je pense que même Loyola lui accordait cela. Je suis même favorablement surpris de son comportement et de ses déclarations en tant que dirigeant de la FIA. Il n'interfère pas dans le sport, n'avantage pas Ferrari et a tenté d'apporter des changements internes importants et nécessaires.

> Dans l'émission d'avant GP, les intervenants comparaient un tour de Senna en 89 et celui d'Alonso actuellement... Je me dis que finalement, je ne rate pas grand chose de ne pas suivre les grands prix.

Le circuit a aussi beaucoup bougé (plus d'espace, surface relissée de nombreuses fois...), certains secteurs ont été totalement transformés.

> Ca rugissait en 89, ça ronronne en 2015.

Personnellement je n'ai jamais compris cette rengaine sur le bruit des moteur. Perso je ne regarde pas la F1 pour entendre du son (ça, je peux le faire en dehors des GP sans soucis) mais pour l'aspect technique et le pilotage. Et pour avoir vu physiquement Spa 2009, ère V8 donc, ça me faisait vraiment mal aux oreilles d'y assister et c'était clairement un point pas agréable. Je n'ose imaginer à l'ère des V12, V10 ou turbo des années 80... Non vraiment, cette manie du son ej ne la comprends pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Lun 25 Mai 2015 - 18:16

Pour Tony, Massa a apparemment été touché au départ à un pneu et l'aileron avant mais il n'a pas dit avec qui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9308
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Lun 25 Mai 2015 - 22:55

Renault,

Todt est bien évident un être au remarquablement intelligent, nul pb à ce sujet.

Cela dit il risque fort d'être tout autant le fossoyeur de la F1 à la tête de la FIA qu'il le fût à la tête de Ferrari.

Quel que soient les outrance de Bernie, il reste le seul ayant une réel vision business et donc aujourd'hui entertainment de ce que devrait être la F1 du 20° siècle même si les outils de communication de notre époque lui échappe totalement.

La F1 est dans une impasse, les évolutions qui ont été faite ont ineptes et contreproductives.

Nous vivons actuellement la plus grave crise de la discipline que j'ai put voir depuis que je m'y intéresse et bien évidement la domination actuelle de Mercedes n'en est pas la réelle cause.

Là situation inepte relève pour moi avant tout d'une ambiguité absolue entre des règlements technique mettant le développement technique au centre absolue de la compétitivité et une volonté de contrôle des coûts qui n'a trouvé comme seul compromis que la limitation du développement.

Les positions sont bien plus figé ainsi que par le passé, les évolutions en court de saison très illusoires.

Ajouter à cela de nombreux éléments bridants la capacité des pilotes à être à la limite, vous obtenez une F1 chiante au possible.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9308
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Lun 25 Mai 2015 - 23:03

Tony,

Je te trouve assez dur avec Rosberg, qui ne boxe pas pour moi dans la catégorie des seconds couteaux.

Il ne sera pas dans la catégorie des monstres sacrés de la F1, mais il ferait un très honnête champion du monde sans la moindre honte pour ce sport.

Il a la mal chance d'être confronté à un Hamilton qui a enfin pris sa maturité après des temps assez difficile et qui psychologiquement bénéficie de l'avantage d'avoir déjà été titré.

Courir après son premier titre quand on a une voiture dominatrice et un coéquipier qui lui est déjà titré est une chose très difficile.

Un géant comme Prost s'y est même cassé les dents de très peu en 1984 face à Lauda.

Son parcours en F1 est très loin d'être indigent tout comme ça saison précédente.

Après, il est effectivement dominé par un Hamilton en état de grâce, mais pas pour autant humilié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Mer 27 Mai 2015 - 10:19

Pour revenir sur Jean Todt, on écrit ça et là qu'il est un dirigeant pondéré, tentant de concilier tous les partis, adepte de la "bonne gouvernance (qui selon moi est une plaie moderne dans tous les domaines, mais passons). Le problème n'est-il pas justement qu'il est trop consensuel ? Je pense que le problème vient justement du fait qu'il ne gouverne pas. Entendons nous bien, par gouverner, je ne parler de l'activisme à la petite semaine, aux écrans de fumée et pis-aller pour amuser la galerie dont nos politiciens sont devenus experts. Sanctionner Mercedes pour améliorer le spectacle serait de cet ordre. Non, j'entends par là être capable de trancher, de prendre des grandes décisions, de fixer un cap et des objectifs clairs pour la Formule 1, à long terme, quitte à déplaire à certaines parties, de toutes façons si on veut diriger on déplait toujours à quelqu'un. Rien de pire que la dictature du "moindre mal", en F1 comme ailleurs.

Aujourd'hui on a une F1 qui ne sait pas où elle va. Elle s'est soumise au politiquement correct pour prendre un virage écologiste, mais ne l'assume pas complétement. La FIA s'est crue obligée de créer une Formule E pour montrer patte verte. Ces groupes propulseurs hybrides qui n'évolueront que très modestement année après année sont une plaie. Les aérodynamiciens ne servent plus à grand chose puisqu'ils sont bridés. Il ne faut pas s'étonner qu'Adrian Newey prenne du champ ! Pour 2017 on nous concocte encore des artifices à la petite semaine. On n'en sort plus. Soit la Formule 1 s'assume comme un sport automobile, donc une vraie compétition, avec de la concurrence entre marques et manufacturiers, polluante si nécessaire, soit elle devient un machin artificiel, fade et sans âme, comme la Formule E, mais il faut trancher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Clark

avatar

Messages : 952
Date d'inscription : 28/09/2007
Age : 32
Localisation : Viry-Chatillon, Essonne

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Jeu 28 Mai 2015 - 16:32

Yoschurri a écrit:
Parlons de pilote de second plan, force est de constater qu'une fois encore, Räikkönen est dominé par Vettel qui découvre pourtant la scudéria...

Alors c'est quoi son excuse cette année, la voiture ne lui convient pas, il n'est pas motivé,... ?

Même Button, un champion du monde dont on parle moins fut loin d'être ridicule face à Lewis et cette année, il fait plutôt pour l'instant jeu égal face à Alonso qui avait totalement éclipsé Kimi.

Vous allez me dire que je radote, que je reste toujours dans les mêmes schémas, force est de constater que les faits me donnent raison année après année.

Alors peut être que Räikkönen a du style mais question niveau, performance, il se situe avec les seconds couteaux...

Räikkönen n'est pas si loin de Vettel en terme de performances. Le principal problème du Finlandais, ce sont les qualifications, et ce n'est pas nouveau ... Il a apparemment du mal à trouver la bonne température pour ses pneus. Kimi part donc toujours plus loin sur la grille de départ, ce qui n'aide pas de nos jours, les dépassements devenant de plus en plus difficiles, même avec l'appui du DRS.
Mais le rythme de course du Finlandais est comparable à celui de Vettel, et même parfois meilleur.

Et, au passage, il n'y a aucune honte à être un cran au-dessous d'Alonso ou de Vettel, qui sont juste les 2 meilleurs pilotes du plateau actuel.
Räikkönen n'est sans doute pas un des plus grands champions de l'histoire de la F1, mais c'est loin d'être un second couteau comme tu aimes à le répéter.


Concernant Rosberg, je l'ai toujours mis au même niveau que Button. C'est ce que je pensais quand il était chez Williams, et je le pense encore aujourd'hui. Je mettrais Hulkenberg dans la même catégorie (même si celui-ci a l'air un peu moins brillant depuis l'arrivée des V6 turbo).
En bref, Rosberg pourrait potentiellement devenir champion du monde un jour, mais ne sera jamais un grand champion.
Donc oui, il est un peu en-deça de Hamilton, mais comme la majorité des pilotes présents sur la grille.

Au niveau de l'image, je pense que la sobriété de Rosberg sert mieux la F1 que le look bling-bling d'Hamilton.


Tony a écrit:
Pour revenir sur Jean Todt, on écrit ça et là qu'il est un dirigeant pondéré, tentant de concilier tous les partis, adepte de la "bonne gouvernance (qui selon moi est une plaie moderne dans tous les domaines, mais passons). Le problème n'est-il pas justement qu'il est trop consensuel ? Je pense que le problème vient justement du fait qu'il ne gouverne pas. Entendons nous bien, par gouverner, je ne parler de l'activisme à la petite semaine, aux écrans de fumée et pis-aller pour amuser la galerie dont nos politiciens sont devenus experts. Sanctionner Mercedes pour améliorer le spectacle serait de cet ordre. Non, j'entends par là être capable de trancher, de prendre des grandes décisions, de fixer un cap et des objectifs clairs pour la Formule 1, à long terme, quitte à déplaire à certaines parties, de toutes façons si on veut diriger on déplait toujours à quelqu'un. Rien de pire que la dictature du "moindre mal", en F1 comme ailleurs.

Aujourd'hui on a une F1 qui ne sait pas où elle va. Elle s'est soumise au politiquement correct pour prendre un virage écologiste, mais ne l'assume pas complétement. La FIA s'est crue obligée de créer une Formule E pour montrer patte verte. Ces groupes propulseurs hybrides qui n'évolueront que très modestement année après année sont une plaie. Les aérodynamiciens ne servent plus à grand chose puisqu'ils sont bridés. Il ne faut pas s'étonner qu'Adrian Newey prenne du champ ! Pour 2017 on nous concocte encore des artifices à la petite semaine. On n'en sort plus. Soit la Formule 1 s'assume comme un sport automobile, donc une vraie compétition, avec de la concurrence entre marques et manufacturiers, polluante si nécessaire, soit elle devient un machin artificiel, fade et sans âme, comme la Formule E, mais il faut trancher.

Je suis d'accord avec ça. Finalement, on ne le voit pas beaucoup, pas plus qu'on ne l'entend.
Je vais me répéter, mais pour moi la Formule 1 est devenue trop technique et trop compliquée pour "M. tout le monde". C'est comme les jetons pour le développement des moteurs, je pense que même les amateurs de F1 ont du mal à suivre. On n'a qu'à laisser les motoristes développer leurs blocs à leur gise à la fin.
L'instabilité du règlement d'une année sur l'autre n'arrange pas les choses non plus. Des règles simples et immuables (du moins pour plusieurs années), c'est une des choses qui manquent à la F1.

Quoi qu'il en soit, il faudra tôt ou tard trouver une solution pour réduire les coûts en F1 si on ne veut pas voir disparaître certaines écuries de milieu de grille. Le plafonnement des budgets est complètement utopique, mais en limitant le nombre de GP à 15 au lieu de 19-20 par saison et en standardisant certains éléments non-déterminants des monoplaces (volant, KERS, freins, et même boîte de vitesses ...), l'addition serait sans doute moins salée.

Concernant le manque de sonorité des V6, ça ne me gêne absolument pas moi non plus, le manque de spectacle et de dépassements est un problème bien plus important !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Jeu 28 Mai 2015 - 21:14

Pour Jean Todt, je le préfère transparent et plutôt intègre que Mosley qui commentait à tout va et exigeait des mesures au moindre pet de travers pour faire pire. Je ne pense pas que Jean Todt va tuer la F1, c'est certes le président de la FIA mais pas un dictateur. La FIA doit travailler à plusieurs pour avancer. D'autant que la F1 n'est pas le seul sport qu'ils doivent gérer.


On connait les soucis de la F1 depuis longtemps : la non constance des règles techniques comme sportives ce qui entraine coûts élevés, confusion, facilite le remplacement de domination par une autre (avec des règles stables, il est plus aisé pour un concurrent de rattraper celui en tête). La non constance des jugements des commissaires : sensation d'injustice et donc d’iniquité de traitement tout au long de la saison, frustrations, bride le comportement des pilotes (bien que le commissaire pilotes invité ait apporté du positif dans le domaine). Les contraintes techniques fortes qui empêchent la liberté d'expression des concepteurs de monoplaces. La mauvaise distribution des revenus qui facilite le maintient des grands au sommet. La sécurité comme priorité numéro 1 qui donne des circuits insipides, qui ne sanctionne pas l'erreur et ne facilite pas les dépassements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   Ven 29 Mai 2015 - 14:02

Osons les grands mots, c'est un problème de civilisation, ou pour être plus modeste, de mentalité.

Qu'est-ce que le sport automobile à l'origine ? Ce sont des ingénieurs mus par la quête de l'excellence perçue comme un chemin vers toujours plus de performance. Ils concevaient des engins pilotés par des hommes qui acceptaient de mettre en jeu leurs existences pour leur passion, l'amour de la compétition, l'honneur et la gloire, au sens originel, l'admiration pour un acte gratuit, héroïque, pas la gloriole bling-bling. Pour employer un terme "philosophique", il était question de "transcendance", de repousser les limites de l'humain. Si les intérêts politiques et économiques ont toujours existé, fondamentalement le sport automobile ne servait à rien, ne véhiculait pas d'idéologie.

Tout cela est aujourd'hui révolu et rejeté. Et ne reviendra plus. La Formule 1 ne peut survivre qu'en tant que produit de l'"air du temps", pour ne pas employer le mot d'idéologie. Les dirigeants européens ne casseront jamais ce moule, ils se soumettront. Seuls les Américains peuvent encore se permettre de faire montre de "politiquement incorrect", puisqu'ils l'ont inventé. Et encore, je suppose qu'un Kiwideux aurait bien des choses à dire sur l'évolution de l'IndyCar et de la NASCAR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Prix de MONACO 2015 - 06/19
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Prix de Monaco toute la chronique avant la course.
» Grand Prix de Monaco résultat, essais, course. (1 Rosberg, 2 Vettel, 3 Webber)
» [pays de la loire] 25, 26 juillet 2015 - Grand prix Retro
» Grand Prix de Pau 2015 (St., Gr.III, Pau) 18-01 : Vent Sombre
» Grand Prix de Monaco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village F1 :: Forums sur la F1 :: Grand Prix-
Sauter vers: