Le Village F1

Forum de la Communauté du village F1 / Garanti sans modération
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jules Bianchi (1989 - 2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Sam 11 Oct 2014 - 13:14

Je pense qu'un sujet peut être consacré à l'évolution de l'état de santé de l'espoir français.

Les dernières rumeurs ne sont pas bonnes. D'après Jean-Louis Moncet l'état de santé du jeune Niçois s'est dégradé ces dernières heures et il aurait été opéré une seconde fois.

Moncet est une quiche c'est entendu, mais il est tout de même proche de Ferrari et du clan Todt, donc je pense qu'il ne parle pas inconséquemment...


Dernière édition par Tony le Lun 27 Juil 2015 - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Sam 11 Oct 2014 - 15:08

Romain Grosjean cet après-midi:

« En plus d'avoir une voiture inconduisible, on est en train de perdre un ami, donc c'est loin d'être un week-end chouette. »

J'ai peur qu'il faille se préparer à une mauvaise nouvelle... Confus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Sam 11 Oct 2014 - 20:19

Ce n'est pas une situation facile, mais qui sait, tout est encore possible dans le meilleur comme le pire. Après tout Schumacher en a vu des hauts et des bas avant de s'en tirer doucement, même si je ne lui souhaite pas d'avoir autant de difficultés à s'en sortir, il peut encore y parvenir. Enfin, espérons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Mar 14 Oct 2014 - 17:05

Les journaleux ont monté en épingle un mot malheureux de Philippe Bianchi, mais heureusement Marussia confirme que l'état de Jules Bianchi reste stable quoique toujours critique.

Et rien ne vient accréditer les dires du sieur Moncet, qui en ce moment semble l'ouvrir un peu trop... Roulement des yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Mar 14 Oct 2014 - 18:27

Moncet serait-il en manque de notoriété pour essayer d'attirer les feux des projecteurs sur lui ? C'est pathétique...
Après pour Bianchi, heureusement que les journaux généralistes commencent à le laisser un peu car ils étaient vraiment pathétiques dans ce dossier. Le plus dur semble passé pour lui en terme de survie, mais après pour la récupération de ses capacités, s'il y a, ça sera bien long pour lui et son entourage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Ven 17 Oct 2014 - 15:49

On fait beaucoup parler les parents de ce pauvre Jules Bianchi ces derniers temps... Après le papa, c'est au tour de la mère d'être harcelé par les journalistes. Ils ne vont pas tarder à embêter le vieux Mauro si ça continue...

Enfin, c'est la suite de ce que nous disons à propos des médias et de l'accident de Michael Schumacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Lun 10 Nov 2014 - 11:48

http://motorsport.nextgen-auto.com/Interview-Emmanuele-Pirro-La-solution-est-presente-dans-le-reglement,83858.html

Je commence à trouver vraiment lassant et énervant que les journalistes tournent toujours les évènements dans le sens où il aurait fallu neutraliser la course, utiliser un safety Car ou encore ne pas sortir la dépanneuse. Je trouve la réponse apportée par Pirro bien plus réaliste et acceptable et les journalistes devraient en tirer des leçons...

Ça fait du bien de lire des propos bien réfléchis dans ce monde de brut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Mer 19 Nov 2014 - 16:52

Jules Bianchi est sorti du coma artificiel et a été transféré à l'hôpital de Nice.

Il est toujours inconscient, mais voilà enfin des nouvelles encourageantes. Trés Content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiwideux
Cuistre
avatar

Messages : 1217
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 100

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Jeu 20 Nov 2014 - 8:35

Renault a écrit:
http://motorsport.nextgen-auto.com/Interview-Emmanuele-Pirro-La-solution-est-presente-dans-le-reglement,83858.html

Je commence à trouver vraiment lassant et énervant que les journalistes tournent toujours les évènements dans le sens où il aurait fallu neutraliser la course, utiliser un safety Car ou encore ne pas sortir la dépanneuse. Je trouve la réponse apportée par Pirro bien plus réaliste et acceptable et les journalistes devraient en tirer des leçons...

Ça fait du bien de lire des propos bien réfléchis dans ce monde de brut.

Très intelligente l'interview de Pirro.

Mais je reste toujours avec une question en suspens... comment Bianchi a-t-il pu sortir de la route ? Par sa faute, ou parce que la voiture a foiré ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Ven 21 Nov 2014 - 13:28

Il a fait de l'aquaplanning en freinant dans ce virage là, sa vitesse restait élevée malgré les drapeaux jaunes et il est sorti.

Bref, un accident banal où la voiture n'a eu aucun soucis et le pilote n'a aps forcément commis d'erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Sam 18 Juil 2015 - 8:13

Jules Bianchi a perdu son combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Sam 18 Juil 2015 - 11:54

Et oui, 21 ans consécutifs sans décès directs liés à la F1 vient de s'achever.
Je ne sais pas si sa mort est une meilleure nouvelle que son retour hypothétique à la conscience avec probablement des séquelles énormes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Sam 18 Juil 2015 - 17:19

Bianchi était un des grands espoirs de la Formule 1. Je pense qu'on peut rapprocher son destin brisé à celui de Stefan Bellof, mort il y a bientôt trente ans.

Par contre, je crois qu'on a oublié un peu vite Maria de Villota qui est tout de même très certainement décédée des suites de son accident au volant d'une Formule 1, une Marussia déjà. Selon moi c'est pour elle le premier accident meurtrier depuis Ayrton Senna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Sam 18 Juil 2015 - 20:07

Le soucis pour la pilote espagnole, c'est que si on a des doutes entre le lien de l'accident et sa mort, ce n'est pas sûr à 100%.
Sans compter que sa mort est intervenue dans des essais à but publicitaire je crois, ce n'est pas un évènement officiel de la F1 avec le dispositif habituel. Elle est morte dans une voiture de Formule 1 sans que ce soit pour moi du à de la Formule 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Pieyre
Tout Puissant
avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Lun 27 Juil 2015 - 17:08

La mort d'un garçon si jeune et si prometteur est un vrai choc.

La fatalité frappe sans semonce mais parfois avec ironie. Il est notamment assez étrange de penser que Sutil qui a soufflé le volant promis à Bianchi chez Force India en 2013 est aussi celui qui a indirectement causé sa perte, au volant de cette même Force India.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.levillagef1.fr
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Lun 27 Juil 2015 - 21:19

Pieyre a écrit:
La mort d'un garçon si jeune et si prometteur est un vrai choc.

La fatalité frappe sans semonce mais parfois avec ironie. Il est notamment assez étrange de penser que Sutil qui a soufflé le volant promis à Bianchi chez Force India en 2013 est aussi celui qui a indirectement causé sa perte, au volant de cette même Force India.

Pour ma part je redoutais, comme beaucoup de monde, l'issue fatale. Il était déjà assez incroyable qu'il ait survécu au choc initial contre la grue. Au delà de la mort de l'homme, il faut hélas constater qu'avec Bianchi la France a perdu un champion du monde en puissance. Bien sûr, il n'était qu'au début de son ascension, mais je pense qu'on peut s'accorder à dire qu'il avait "un truc en plus" que n'ont ni Vergne ni Grosjean. Chez Sauber il aurait sûrement fait aussi bien que Felipe Nasr cette année. Il était le candidat le plus probable à la succession de Kimi Räikkönen.

Et puis, avec un pilote comme Bianchi, la Formule 1 aurait pu retrouver un peu de popularité dans notre pays... Pour ça c'est foutu. La Formule 1 va bientôt devenir aussi anonyme que le badminton ou le volley-ball. La perte de cet espoir survient tandis qu'au cours de ces derniers mois, nous avons perdu trois artisans majeurs du sport auto français à son époque glorieuse: François Guiter, Jean-Pierre Beltoise et Gérard Ducarouge. Je pense que les événements ne s'enchaînent pas de manière anodine. Qui sait, ce n'est peut-être pas que Jules Bianchi qui a été enterré la semaine dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Mar 28 Juil 2015 - 8:53

Et bien, c'est la grosse déprime...

A lire les déclarations des parents il y a quelques semaines, la situation dans laquelle était Jules Bianchi n'avait rien pour elle, aucun espoir de rémission. La mort dans ce cas de figure est peut être plus une libération qu'autre chose, pour la personne concernée et ses proches.

D'ailleurs, il est possible que la date de son décès ne soit pas qu'une simple coïncidence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Dim 23 Aoû 2015 - 20:10

Qu'aurait donc donné ce jeune espoir aux côtés de Sebastian Vettel ?...

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Dim 30 Aoû 2015 - 9:59

J'aimerais avoir votre avis sur cet article rédigé par un animateur de site internet dont j'aimais bien me moquer naguère:

Citation :
Monsieur le Président de la FIA,

Amateur de sport automobile, et notamment de Formule 1, depuis mon plus jeune âge – j’approche aujourd’hui des 26 ans -, j’ai la chance de faire aujourd’hui partie de l’équipe du Service Après-Vente de la F1, un site Web consacré à la discipline reine, savf1.fr, qui publie notamment un podcast audio régulier. Mais malgré la formidable tribune que cela représente, j’ai réalisé suite au dramatique accident de Jules Bianchi que j’ai trop longtemps gardé mes critiques pour ce cercle très fermé quand il s’est agi de réfléchir à améliorer ce qui peut l’être en Formule 1.

En ce sens, je ressens une part de responsabilité dans ce qui arrive au pilote français, ne vous ayant pas écrit, comme beaucoup d’autres, alors que je rouspétais devant ma télévision à chaque intervention de camions-grues du type de celui qu’a violemment percuté le pilote Marussia ce dimanche 5 octobre, lors du Grand Prix du Japon. C’est pourquoi, après une période de recul nécessaire à une réflexion épurée de toute réaction épidermique et instantanée, généralement mauvaise conseillère, je prends aujourd’hui la plume.

Je formule par la présente lettre le souhait que, comme chaque accident grave, le crash de Jules Bianchi ait des conséquences sur le futur de la Formule 1, et qu’il participe à la constante amélioration des conditions de sécurité du sport automobile pour les années à venir. Par les retours qui me parviennent dans les médias, et notamment concernant la conférence de presse donnée à Sotchi le vendredi 10 octobre, je crois la Fédération que vous présidez capable de tirer convenablement les leçons de cet accident précis en termes de procédures (utilisation de grues, sortie de la voiture de sécurité, respect des drapeaux jaunes).

En revanche, je souhaite attirer votre attention sur la conception des voitures de Formule 1. Il me semble désormais inévitable de faire d’elles des monoplaces fermées protégeant ainsi plus efficacement les pilotes, et notamment leur tête. Très sincèrement, je ne me considère pas assez compétent pour juger la gravité qu’aurait eu l’accident de Jules Bianchi si sa Marussia avait été fermée. Sans que je puisse décemment l’étayer, mon avis est que cela n’aurait rien empêché.

Mais raisonner en ne prenant que cet accident en considération me semble extrêmement dangereux. Le Grand Prix du Japon a beau être la pièce à conviction la plus récente au dossier de la sécurité, et en tant que tel, il se doit effectivement d’être mis au centre des investigations qui ont lieu actuellement, nombre d’autres accidents qui se sont produits – quelles que soient les disciplines, les conditions, les conséquences pour les pilotes – méritent d’être pris en compte dans cette réflexion globale.

En ce sens, si un cockpit fermé n’aurait probablement pas aidé Jules Bianchi, Roland Ratzenberger, Robert Kubica ou d’autres dans les graves accidents que nous leur connaissons, et n’a pas permis à Allan Simonsen de rester parmi nous, cela aurait contribué à ce qu’Ayrton Senna, Henry Surtees, ou Dan Wheldon, entre autres, s’en sortent mieux, et il est possible que cela ait aidé Allan McNish, Mike Rockenfeller et Anthony Davidson à se sortir sans dommages de leurs terribles accidents aux 24 Heures du Mans. D’autres crashs récents, comme celui de Nick Heidfeld en Formule E, doivent également faire partie de cette remise en cause générale – pour le cas cité, en ce qui concerne l’utilisation des vibreurs qui peuvent propulser les voitures en l’air.

Oui, un cockpit fermé pose d’autres problèmes. Il faut réguler la température à l’intérieur de l’habitacle. Il faut s’assurer de la bonne visibilité du pilote dans tous les angles et toutes les conditions (buée, pluie, dépôts sur le pare-brise). Il faut faire en sorte que cela n’empêche pas l’occupant de l’habitacle de sortir rapidement, notamment lorsque la voiture est retournée. Mais rien de tout cela n’est nouveau dans le sport automobile, et il n’existe guère de problème dans ce domaine qui serait spécifique à la Formule 1.

Nous parlons du sommet de la course automobile, et avec des réglementations suffisamment exigeantes, déjà existantes en LMP1 et LMP2 et pouvant être transposées à la Formule 1 et renforcées, les ingénieurs des écuries sauront produire des monoplaces fermées sûres. Des solutions à ces problématiques sont déjà disponibles ailleurs, que ce soit dans le monde des sports mécaniques ou sur nos voitures de route : essuie-glace, climatisation, anti-buée, rétroviseurs virtuels par caméra, portières à fixation explosives viendront, entre autres, combattre les réserves citées précédemment.

Quant au soi-disant ADN de la F1 – ou par extension, des courses de monoplaces – que cela modifierait, en sa qualité de catégorie qui, depuis ses débuts, a toujours consisté en des voitures ouvertes, qu’il aille au diable ! Il n’y a de toutes façons plus grand chose de commun entre la « Formule de Course Internationale n°1 » définie par votre institution en 1946 et le « Championnat du Monde FIA de Formule Un » d’aujourd’hui, si ce n’est ce nombre 1 qui énonce toujours le seul principe de la discipline : nous sommes au sommet du sport automobile sur circuit, que ce soit du côté des pilotes ou de la technologie. Ce ne sont pas quelques couches supplémentaires de fibre de carbone, de plastique ou de verre qui changeront cela, surtout si elles permettent à des pilotes de ne pas quitter ce pinacle par la mauvaise porte.

Qu’en est-il des moyens dont vous disposez pour introduire ce changement – ou tout autre que vous jugerez utile ? Les canaux habituels de prise de décision me semblent bouchés. Je vous sais de toute façon, d’après diverses informations publiées par la presse spécialisée, pieds et poings liés par les autres acteurs de la discipline, la FIA ayant accordé aux écuries de F1 davantage de pouvoir décisionnel après la crise qu’a constitué en 2009 le bras de fer entre l’association des écuries, la FOTA aujourd’hui disparue, et votre prédécesseur Max Mosley.

En ce sens, le magazine britannique Autosport a rapporté sur son site Web, le mardi 7 octobre 2014, qu’au sein du Groupe Stratégique de la Formule 1, en octobre 2013, des discussions initiées par la Fédération visant à introduire un arceau de sécurité frontal sur les monoplaces de Formule 1, testé par l’Institut FIA, avaient été balayées d’un revers de main par les détenteurs des droits commerciaux de la Formule 1, représentés par Bernie Ecclestone, et les écuries Red Bull, McLaren et Mercedes.

Des représentants d’alors de deux de ces trois équipes, MM. Christian Horner et Martin Whitmarsh, ont notamment souligné, toujours selon le magazine anglais, l’esthétique « choquante » de cette solution. Soit dit en passant, ces mêmes écuries nous ont pourtant imposé quelques dispositifs dont le rendu visuel s’est avéré, pour rester mesuré, discutable, notamment les museaux dits « d’ornithorynque » en 2012, visant à détourner à des fins de performance aérodynamique des réglementations introduites pour des raisons de sécurité. De plus, nul besoin de souligner le cynisme de ce refus manifeste d’améliorer la sécurité pour des considérations bien annexes comme l’esthétisme – et qui se résument en réalité, on s’en doute bien, à de vulgaires problématiques commerciales – et ce sans contre-proposition.

Malgré tout, il apparaît que la FIA dispose, à compter de la date du 1er mars de l’année précédente d’un championnat (1er mars 2015 pour la saison 2016), de la possibilité exclusive de modifier le Règlement Technique dudit championnat pour des raisons de sécurité avec effet immédiat. C’est donc là votre chance d’éviter des discussions stériles avec des acteurs pour lesquels la sécurité n’est pas réellement le cheval de bataille qu’elle devrait être : il vous suffit d’avertir les équipes dès à présent, afin que chacun puisse s’y préparer convenablement, qu’au 1er mars prochain, vous ferez jouer ce droit pour changer comme il le faudra la réglementation 2016, à défaut de délais suffisants pour celle de 2015.

Cela nécessitera pour vous, j’en conviens, un grand élan de volonté pour imposer en force des changements, qui, connaissant votre goût pour la discussion sereine et le consensus, ne vous correspondent pas de prime abord. Mais la sécurité des pilotes, des commissaires et des spectateurs mérite de votre part ce si petit sacrifice en comparaison des vies que ces changements seraient à même de sauver. Pour que nous tendions à ce que seules la fatalité et la plus pure malchance soient à même de prendre la vie d’un acteur du sport automobile.

Vous remerciant de votre attention, je vous prie de bien vouloir accepter, Monsieur le Président de la FIA, mes salutations distinguées.

Marc DE LIMA LUCIO

http://www.savf1.fr/2014/10/cockpits-fermes-lettre-ouverte-a-jean-todt/

(Le passage mis en gras par moi me fait rire.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Ven 4 Sep 2015 - 12:41

La fatalité ? La malchance ?... Roulement des yeux

Curieuse conception...

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Ven 4 Sep 2015 - 12:43

Tony, en citant préalablement un auteur tragi-comique en devenir, a écrit:
Quant au soi-disant ADN de la F1 – ou par extension, des courses de monoplaces – que cela modifierait, en sa qualité de catégorie qui, depuis ses débuts, a toujours consisté en des voitures ouvertes, qu’il aille au diable !

Rire Rire Rire Rire


Tony, toujours en citant les propos du même auteur tragi-comique en devenir, a écrit:
En ce sens, je ressens une part de responsabilité dans ce qui arrive au pilote français

Allez, lançons-nous : "Je ressens une part de responsabilité...



















... dans les graves brûlures subies par Niki Lauda en 1976 au Nurburgring, même si : 1°) Je n'étais pas encore né et 2°) La raison évoquée en 1".

Mr Green

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Lun 14 Sep 2015 - 15:39

Je lis en ce moment l'autobiographie de Sir Stirling Moss, écrite à quatre mains en 1963 avec le journaliste américain Ken Purdy. Je voulais citer ce passage:

Stirling Moss a écrit:
La course est un jeu mortel. Elle l'a toujours été, et le sera toujours. Sur ce plan, il faut défendre la course, si elle a besoin d'être défendue. Il faut prendre sa défense tout en admettant ce qu'elle est, c'est-à-dire un jeu mortel. Qu'elle soit inoffensive n'est pas une protection contre le législateur. A un en endroit ou un autre dans le monde, il est illégal pour un homme d'embrasser une femme en public, de boire de la bière, de faire du vélo, tout effort ou passe-temps bien inoffensifs pour la communauté.

Certainement, nous devons gouverner nos vie, réglementer nos relations avec les autres. Mais je pense que la règle idéale est simple: un homme peut risquer sa vies de la manière qu'il lui plaît, dans la mesure où il ne fait pas, involontairement, risquer la vie des autres.

Si un coureur automobile veut faire du 200 km/h sur un tracé de montagne, c'est son affaire. Si un homme veut se tenir debout au bord de la route pour mieux voir la voiture, c'est son affaire. Si le conducteur perd le contrôle de la voiture, accroche l'homme, envoie le tout dans un arbre et que les gens de l'ambulance doivent venir et les emmener à l'hôpital ou à la morgue, comme cela peut se produire, c'est le risque qu'ils ont pris et c'est leur affaire. Cela ne regarde personne d'autre.

Cela a été écrit en 1963. On en pense ce que l'on veut, mais je trouve que cela montre parfaitement comment a évolué la mentalité occidentale en cinquante ans.

A cet égard, on peut dire que l'homme qui a changé le cours de l'histoire de la Formule 1, de la manière la plus radicale, dans l'évolution des mœurs du temps, est Jackie Stewart. Plus qu'Ecclestone, c'est peut-être lui l'homme-clé, l'homme-pivot de l'histoire de ce sport.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1893
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Lun 14 Sep 2015 - 15:47

Je serais un peu plus nuancé.

> Si un coureur automobile veut faire du 200 km/h sur un tracé de montagne, c'est son affaire.

Ça dépend, si la piste est fermée ou que c'est un circuit, je suis d'accord avec lui. Sinon, clairement pas.

> Si un homme veut se tenir debout au bord de la route pour mieux voir la voiture, c'est son affaire.

Attention, parfois les hommes au bord de la route sont imprudents, font des gestes ou actions volontairement ou pas qui peuvent créer l'accident. Même si le conducteur veut prendre des risques, ce n'est pas pour être dérangé dans son action également.

> Si le conducteur perd le contrôle de la voiture, accroche l'homme, envoie le tout dans un arbre et que les gens de l'ambulance doivent venir et les emmener à l'hôpital ou à la morgue, comme cela peut se produire, c'est le risque qu'ils ont pris et c'est leur affaire.

Pas forcément, le pilote automobile veut prendre le risque pour lui, pas forcément pour les autres.
Le coureur accepte sa propre mort dans son action, mais pas celui du public. S'il tue un membre du public, il peut être très affecté psychologiquement. Ce n'est donc pas "rien" et cela le regarde aussi (et pas que le spectateur).

Je n'ai rien contre le fait que les pilotes peuvent se tuer en course, mais il ne faut pas adopter le raisonnement totalement opposé et égoïste de dire que en sport automobile tout le monde peut mourir, cela ne regarde personne... C'est plus nuancé selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Lun 14 Sep 2015 - 15:52

Renault a écrit:

> Si un coureur automobile veut faire du 200 km/h sur un tracé de montagne, c'est son affaire.

Ça dépend, si la piste est fermée ou que c'est un circuit, je suis d'accord avec lui. Sinon, clairement pas.

Oui, Moss parle clairement d'une piste fermée, j'ai été un peu vite dans la traduction.

Pour le reste, je suis plutôt d'accord avec toi, cela dit cela souligne bien la différence de mentalité générationnelle. Moss et les pilotes d'avant les années 70 ne sont pas seulement ceux de l'époque héroïque de l'automobile, c'est aussi la génération de la Seconde Guerre Mondiale et de tout ce qu'elle a induit. Ce monde là nous parait fort loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2350
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   Ven 27 Mai 2016 - 15:49

La famille Bianchi porte plainte en justice contre la FIA, la FOM et l'équipe Manor.

Toujours cette judiciarisation forcenée et ce refus de la fatalité. Déçu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jules Bianchi (1989 - 2015)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jules Bianchi (1989 - 2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [2015/2016]Revue de presse
» Renault 21 GTS Ph2 1989
» Honda CRX 1.6i-16 1989
» Ch Monde 1989
» GT Turbo Monte Carlo 1989 No19 Oreille/ Thimonier 1/18

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village F1 :: Forums sur la F1 :: d'Aujourd'hui-
Sauter vers: