Le Village F1

Forum de la Communauté du village F1 / Garanti sans modération
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rush de Rush

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
peterson

avatar

Messages : 505
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Rush de Rush   Sam 27 Avr 2013 - 19:13

Well, je suppose que vous l'avez tous déjà vu ... j'ai moyennement confiance en Ron Howard, vu son CV, mais le trailer est très très alléchant : reconstitution historique parfaite (au point d'arborer les pubs Marlboro de l'époque, un comble pour la nôtre, d'époque !).

Qu'en pensez-vous ?

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19498251&cfilm=195370.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9371
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Sam 27 Avr 2013 - 21:22

Comme tu dis le CV de Richie Cunningham en matière de réalisation n'inspire rien de bien léger, la bande annonce le confirme.

Sur le sujet je m'attend au pire en terme de scénario.

Par contre il semble y avoir quelques belles reconstitution de course.

Le père Cronenberg a eu pendant longtemps un projet de film sur la F1 tombé à l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2420
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Sam 27 Avr 2013 - 21:30

Le casting annonce pas mal de personnages secondaires: Teddy Mayer, Luca di Montezemolo, Clay Regazzoni, Daniele Audetto, Jochen Mass, Mario Andretti, Patrick Depailler, Arturo Merzario etc...

Ca pourrait être intéressant de voir comment ils sont traités...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9371
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Sam 27 Avr 2013 - 21:34

à mon avis de manière caricaturale.

Déjà pour Hunt et Lauda c'est d'une outrance consommée Mr Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2420
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Sam 27 Avr 2013 - 21:43

Disons que le duel Lauda-Hunt est présenté comme the super-méga-duel of the century, alors qu'ils n'ont été rivaux que cette seule année-là... Hunt fut le rival de Lauda au même titre que Peterson, Scheckter, Reutemann ou Fittipaldi. Bien sûr Hunt était plus charismatique que ces pilotes (quoique Reutemann ferait un bon super-vilain...) et il est normal qu'on le mette en avant. Mais réduire la F1 de ces années à ces deux pilotes, c'est comme si on résumait la saison 2013 à Alonso vs Vettel.

D'après les photos du tournage, il y aurait aussi un - faux - accident mortel dans lequel un pilote perd sa tête, ce qui ressemble à ce qui est arrivé au pauvre Helmuth Koinigg en... 1974.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2489
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Dim 28 Avr 2013 - 16:00

peterson a écrit:
Well, je suppose que vous l'avez tous déjà vu ... j'ai moyennement confiance en Ron Howard, vu son CV, mais le trailer est très très alléchant : reconstitution historique parfaite (au point d'arborer les pubs Marlboro de l'époque, un comble pour la nôtre, d'époque !).

Qu'en pensez-vous ?

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19498251&cfilm=195370.html

Ce trailer semble en adéquation avec la plupart des films "biographiques" de Ron Howard. On prend une histoire, on y met une bonne grosse couche de sentimentalisme et on hésite pas à largement bafouer "la vérité" historique pour cela soit plus vendeur.

Après une bonne journée de travail, ce genre de film, c'est parfait pour se divertir un peu l'esprit... Large Sourire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Lun 1 Juil 2013 - 6:32

Je suis l'avis de Tony sur ce film : il sera pertinent de regarder au plus près le traitement réservé aux personnages "secondaires".

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2420
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Dim 11 Aoû 2013 - 9:46

L'affiche du film:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2420
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Sam 21 Sep 2013 - 11:20

http://www.imdb.com/video/screenplay/vi443394329?ref_=tt_pv_vi_1

Une vidéo que je trouve assez intéressante. Pour le réalisme, je note qu'ils ont pris un acteur ressemblant à Jochen Mass, c'est un bon point.Large Sourire 

Enzo Ferrari sera bien présent dans le film, et sera joué par un acteur se nommant Dallara.Mr Green 

A part ça, qui va aller le voir à partir de mercredi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2420
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Sam 21 Sep 2013 - 11:34

D'après le casting du film, voici tous les personnages du monde de la F1 qui seront représentés:

James Hunt et Niki Lauda bien sûr, leurs compagnes respectives, ainsi que Peter Hunt, le frère de James, et le grand-père Lauda.

Parmi les pilotes: Clay Regazzoni, Jochen Mass, Mario Andretti, John Watson, Gunnar Nilsson, Hans Joachim Stuck, Brett Lunger, Harald Ertl, Guy Edwards, Arturo Merzario, Masahiro Hasemi, Noritake Takahara.

Parmi les responsables d'équipes: Louis Stanley, Lord Hesketh, Anthony "Bubbles" Horsley, Harvey Postlethwaite, Teddy Mayer, Alastair Caldwell, Enzo Ferrari, Luca di Montezemolo, Daniele Audetto.

Parmi les personnalités autres, le prince de Metternich, alors président de la FIA, Stirling Moss, John Hogan, le responsable du sponsoring chez Marlboro, le célèbre présentateur anglais Michael Parkinson

Ca fait quand même du monde à identifier.Large Sourire


Dernière édition par Tony le Jeu 26 Sep 2013 - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2420
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Jeu 26 Sep 2013 - 20:22

Vu aujourd'hui.

Je pense que c'est un très bon film sur le sport automobile, en tout cas certainement au niveau de Grand Prix et de Le Mans. Historiquement, il prend des libertés bien sûr, mais cela a peu d'impact et c'était évidemment nécessaire pour que le film demeure grand public. A contrario, il peut aussi faire montre d'un souci de réalisme assez étonnant pour un "blockbuster".

La photographie est très belle, mais, et c'est probablement le principal défaut du film, on a du mal à ressentir l'intensité des courses. N'étant pas professionnel du cinéma, et n'ayant aucune connaissance technique dans ce domaine, j'aurais dû mal à expliciter cet avis, mais je trouve que les scènes de course sont finalement convenues et assez plates. On ne ressent pas la difficulté de piloter ces cercueils ambulants qu'étaient les voitures des années 70. Le son des moteurs n'est pas très crédible également. Toutefois ces scènes ne sont pas désagréables pour autant, et ne sont finalement pas tellement présentes. L'intérêt du film n'est pas dans le "vroum vroum crash", et c'est bien là le principal.

Passons à l'essentiel, les personnages de James Hunt et Niki Lauda. Alors oui, bien sûr, leur rivalité est montée en épingle et caricaturée selon un canevas classique: les deux hommes que tout oppose, qui se détestent avant de s'estimer puis au final de franchement s'apprécier. Oui ce n'est pas historique car, hormis quelques accrocs en 1976, Lauda et Hunt ont toujours été amis, dès la Formule 3. Cependant il faut bien tenir en haleine le spectateur et je comprends le choix de Howard de mettre l'accent sur le contraste entre les deux hommes. On peut lui reprocher de l'exagérer bien sûr. Lauda n'était pas un quasi-autiste, et il n'était pas le dernier pour faire lui aussi la fête (parlez-en à Alain Prost qu'il a dévergondé...). Et Hunt était un peu plus complexe qu'un playboy tourmenté. Mais enfin, la simplification demeure acceptable.

Danial Bruhl est assez épatant en Lauda. Physiquement, dans la voix et la démarche, il est vraiment le personnage, pas de doute là-dessus. Chris Hemsworth en Hunt, c'est autre chose. Il n'est que relativement crédible car, comme je l'ai dit, ce sont surtout les travers de Hunt qui sont mis en avant (vie sexuelle débridée, penchant pour l'alcool et la drogue...). Quelques phrases assez creuses sur la course et son pouvoir érotique ne relèvent pas le niveau. Hemsworth me fait plus penser à un "beau mec cool" des années 2010 qu'au playboy léger des années 70, celui qui fumait une cigarette en sortant de sa voiture. Certes, on voit bien Hemsworth en griller une de temps en temps, mais je n'y crois pas. Il n"'est" pas Hunt comme Bruhl est Lauda.

Sur l'accident du Nürburgring et la convalescence de Lauda, rien à dire, c'est crédible et suffisamment bien mené pour ne pas sombrer dans le pathos.

Difficile de parler des autres personnages car les deux têtes d'affiche monopolisent l'écran. Je ne connais pas assez Suzy Miller et Marlène Lauda pour juger de la crédibilité de leurs personnages, mais au moins elles ne sont pas envahissantes et il n'y a pas de romance à la noix. La fameuse rupture Hunt-Suzy est sobrement évoquée.

Clay Regazzoni a un rôle de quelque importance, du moins au début. L'acteur qui l'interprète lui ressemble peu, mais il remplit plutôt bien son rôle d'alter égo de Lauda. Dommage que le personnage ne dont pas plus exploité.

La bonne surprise pour moi, c'est la façon dont est dépeinte l'écurie Hesketh. L'excentricité de Lord Alexander: "fin de race obèse et magnifique" dixit Hunt dans le film, la nonchalance de Bubbles Horsley, les châteaux du lord, les huîtres servies dans les trophées, le champagne sur les circuits... Howard a bien retranscrit l'ambiance régnant dans cette sympathique équipe. Bon, bien sûr, contrairement à ce qui est présenté, l'équipe a été créée en 1972 et non en 1970...

Pour les autres personnages, leurs apparitions sont anecdotiques, y compris celle d'Enzo Ferrari. Luca di Montezemolo est muet mais on fait brièvement référence à son "activisme"...
Dans le camp d'en face, Teddy Mayer et Alastair Caldwell ont des rôles assez importants. On sent que le deuxième a contribué à l'élaboration du film.
En ce qui concerne les autres pilotes, s'ils ne sont que des ombres, ils sont tout de même présents et le paddock de la saison 76 est fidèlement reconstitué. Mass, Reutemann, Peterson, Scheckter, Depailler, Laffite, Stuck, Andretti, Pryce, Lunger, Watson, Fittipaldi, Ickx sont cités. Arturo Merzario est là aussi, reconnaissable, mais son rôle dans le sauvetage de Lauda n'est pas mis en valeur. Je trouve ça dommage, car c'est tout de même lui, et lui seul, qui a plongé dans le braiser et a sauvé l'Autrichien.

Enfin apparemment quelques spectateurs ont été choqués par l'accident de François Cevert. J'avoue ne pas comprendre. Pour les âmes sensibles qui iront voir le film, oui, c'est gore, si on est assez vicieux pour faire un arrêt sur image... Sinon, cela dure une fraction de seconde, et c'est de toutes façons bien plus "soft" que la réalité de ce crash...

Je trouve la fin réussie et assez émouvante tout en évitant le facile larme à l’œil. Ce qui me fait d'ailleurs penser que le vrai Niki Lauda n'y est peut-être pas étranger...

Voilà, en résumé, je pense que c'est vraiment un bon film, qui réussit à allier grand spectacle, excellent scénario et une forme d'authenticité très difficile à atteindre pour ce genre de production. Comme je l'ai dit, bien sûr on pourra trouver certaines scènes trop caricaturales et les caractères des personnages, surtout celui de Hunt, un peu trop forcés. Mais cela était inévitable pour un film grand public qui donne tout de même une bonne représentation de la Formule 1 des années 70 et une image crédible des charismes de deux pilotes d'exception.

A part ça, si vous voulez connaître la vraie histoire de la saison 1976, vous pouvez lire mes résumés de chaque Grand Prix sur STATSF1.Large Sourire


Dernière édition par Tony le Jeu 26 Sep 2013 - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2489
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Jeu 26 Sep 2013 - 21:30

Bon, bien merci de tout nous raconter en détail... Taquin 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2420
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Jeu 26 Sep 2013 - 21:41

Yoschurri a écrit:
Bon, bien merci de tout nous raconter en détail... Taquin 
Je ne vais quand même pas mettre des spoiler pour une histoire que tout le monde connait.Large Sourire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9371
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Jeu 26 Sep 2013 - 22:28

Tony a écrit:
N'étant pas professionnel du cinéma, et n'ayant aucune connaissance technique dans ce domaine, j'aurais dû mal à expliciter cet avis, mais je trouve que les scènes de course sont finalement convenues et assez plates. On ne ressent pas la difficulté de piloter ces cercueils ambulants qu'étaient les voitures des années 70.
Je ne verrais ce film que lorsqu'il sera en disponible vod, mais sur ce point il y a sans doute une explication fort simple : Ron Howard es un réalisateur des plus publiable, lourd, pataud, prévisible et convenu Large Sourire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2489
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Jeu 26 Sep 2013 - 22:56

Quels sont ceux que tu tiens en estime ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9371
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Ven 27 Sep 2013 - 14:15

La liste serait longue mais là n'est pas la question.

Il ne s'agit même pas d'une question esthétique, mais juste du fait que Ron Howard n'existe pas en temps que réalisateur.

A titre d'exemple je couchis l'esthétique de Christophe Nola, mais nul ne peut nier qu'il a une identité, une pâte, une personnalité ...

Howard en tant que réalisateur ce n'est rien, l'encéphalogramme de la souris morte, le néant ... Un des réalisateurs de commandes les plus oubliable qui fût

  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sambrewski

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 38
Localisation : Achères (78)

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Mar 1 Oct 2013 - 15:32

Fan de cinéma et surtout de Formule1, j'ai vu cette aprem le tres attendu Rush, je ne m'attarderai sur mon avis sur ce film, je suis plutôt d'accord avec tout ce qu'a dis Tony précédemment. A part evidemment toutes les prises de liberté avec la realité, certaines utiles et d'autres inutiles et donc regrettables, je dirai que le principal default de ce film sont les scene de courses ou on vois clairement les voitures au ralenti malgres les quelques effet visuel de cadrage et la montage, mais on a du mal a s'y croire comme on peu le faire dans "Jours de tonnerre" (dont on enetend un petit clin d'œil dans Rush) par exemple. Sinon ca reste un tres bon film, pas le meilleur de Ron Howard, pas le pire. Un bon film qui ravira les fans de Formule qui y trouverons a redire mais on ne va pas faire la fine bouche, le directeur photo a fait un travail remarquable pour rendre l'image comme venu de l'epoque et y fondre quelques images d'archives sans que l'on s'en rendent vraiment compte. Et bien sur, le mieux c'est quand meme d'avoir pris un acteur qui s'appelle Daniel Brul pour jouer Lauda, c'est un peu de mauvais gout mais c'est drole !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9371
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Mar 1 Oct 2013 - 16:36

sambrewski a écrit:
pas le meilleur de Ron Howard, pas le pire. !
Par ce qu'il y a un meilleur Large Sourire 


Je parlerais plutôt d'un moins-pire Mr Green

Je rappel la filmographie du gars en tant que réalisateur :

1977 : Lâchez les bolides (Grand Theft Auto)
1982 : Les Croque-morts en folie (Night Shift)
1984 : Splash
1985 : Cocoon
1985 : Gung Ho, du saké dans le moteur (Gung Ho)
1988 : Willow
1989 : Portrait craché d'une famille modèle (Parenthood)
1990 : Backdraft
1992 : Horizons Lointains (Far and Away)
1994 : Le Journal (The Paper)
1995 : Apollo 13
1996 : La Rançon (Ransom)
1999 : En direct sur Ed TV (EdTV)
2000 : Le Grinch (How the Grinch Stole Christmas)
2001 : Un homme d'exception (A Beautiful Mind)
2003 : Les Disparues (The Missing)
2005 : De l'ombre à la lumière (Cinderella man)
2006 : Da Vinci Code (The Da Vinci Code)
2008 : Frost/Nixon
2009 : Anges et Démons (Angels & Demons)
2011 : Le Dilemme (The Dilemma)
2013 : Rush
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9371
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Mar 1 Oct 2013 - 16:50

Une petite liste des films regardable sur les sports mécaniques :

- Grand Prix, de John Frankenheimer, 1966 (Un classique)
- Bobby Deerfield, de Sydney Pollack, 1977 (Injustement méconnu)
- Fast Factory, David Cronenberg, 1979 (Une série B mais très intéressante)
- La foule hurle, John Daumery, 1932 (Une rareté US avec Gabin)
- Le Mans, Lee H. Katzin, 1971 (Un autre classique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9371
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Mar 1 Oct 2013 - 16:51

Et j'oubliais la série des coccinelles Mr Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1921
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Mar 1 Oct 2013 - 17:08

Comment oses-tu oublier Driven et Michel Vaillant ? Mr Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9371
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Mar 1 Oct 2013 - 17:30

Vu ni l'un ni l'autre, faut pas déconner quand même Large Sourire 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2489
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Mar 1 Oct 2013 - 22:00

Loyola a écrit:
sambrewski a écrit:
pas le meilleur de Ron Howard, pas le pire. !
Par ce qu'il y a un meilleur Large Sourire 


Je parlerais plutôt d'un moins-pire Mr Green

Je rappel la filmographie du gars en tant que réalisateur :

1977 : Lâchez les bolides (Grand Theft Auto)
1982 : Les Croque-morts en folie (Night Shift)
1984 : Splash
1985 : Cocoon
1985 : Gung Ho, du saké dans le moteur (Gung Ho)
1988 : Willow
1989 : Portrait craché d'une famille modèle (Parenthood)
1990 : Backdraft
1992 : Horizons Lointains (Far and Away)
1994 : Le Journal (The Paper)
1995 : Apollo 13
1996 : La Rançon (Ransom)
1999 : En direct sur Ed TV (EdTV)
2000 : Le Grinch (How the Grinch Stole Christmas)
2001 : Un homme d'exception (A Beautiful Mind)
2003 : Les Disparues (The Missing)
2005 : De l'ombre à la lumière (Cinderella man)
2006 : Da Vinci Code (The Da Vinci Code)
2008 : Frost/Nixon
2009 : Anges et Démons (Angels & Demons)
2011 : Le Dilemme (The Dilemma)
2013 : Rush
Ron Howard, le tête de turc de Loyola en ce qui concerne le cinéma.

Franchement, Ron Howard ne mérite pas tant de haine. Sur les films que j'ai vu :

Cocoon : Me suis ennuyé, toujours pas compris pourquoi ce film avait bien marché.
Willow : Le premier film que j'ai apprécié étant enfant...
Backdraft : Fade
Appollo 13 : Pas mal, mais le genre de film que l'on regarde qu'une fois
La Rançon : Jouissif...
Un homme d'exception : Bon film, le genre de long métrage qui donne envie de s'intéressé au personnage réel...
De l'ombre à la lumière : Idem
Da Vinci Code : Correct mais très "commercial" et tiré par les cheveux

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9371
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Mar 1 Oct 2013 - 22:29

Yoschurri a écrit:

Franchement, Ron Howard ne mérite pas tant de haine.
Haine, tu y va fort, bien trop insignifiant pour mériter tant.

Un petit faiseur plutôt moins doué que la moyenne du genre, par contre assez bon producteur, cinématographiquement c'est le degré zéro de la réalisation, ils sont des milliers sur la planète a pouvoir en faire autant et ils sont assez nombreux a voler à ce niveau.

Pour le reste je suis fort loin à être le seul à placer le gars dans cette catégorie Cool Même si dans un de ses nombreux moments d'égarement l'académie des Oscars le récompensât pour le si laborieux "Un homme d'exception" qui est une insulte à la mémoire du grand John Nash Renfrogné 

Les sujets de ses films peuvent être intéressant et fort, mais la réalisation est toujours sans l'ombre d'un intérêt, un laborieux à la Massa en fait Large Sourire 

Et pour finir je suis assez fan de Richie Cunningham et d'American Graffiti comme quoi nous sommes loin de la haine. Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2489
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Rush de Rush   Mar 1 Oct 2013 - 23:12

Loyola a écrit:

Pour le reste je suis fort loin à être le seul à placer le gars dans cette catégorie Cool Même si dans un de ses nombreux moments d'égarement l'académie des Oscars le récompensât pour le si laborieux "Un homme d'exception" qui est une insulte à la mémoire du grand John Nash Renfrogné 

Les sujets de ses films peuvent être intéressant et fort, mais la réalisation est toujours sans l'ombre d'un intérêt, un laborieux à la Massa en fait Large Sourire 

En quoi "un homme d'exception" est une insulte à John Nash (qui je ne me trompe n'est pas mort...) ?

Apprécies tu Woody Allen ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rush de Rush   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rush de Rush
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cannondale Rush Carbon 1 Team Réplica
» Proto piktor rush 2 EP !
» RUSH CARPE 35
» [A Vendre] Cannondale Rush Carbon 2 Alu+composite
» vend OZONE RUSH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village F1 :: Détente-
Sauter vers: