Le Village F1

Forum de la Communauté du village F1 / Garanti sans modération
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réforme des universités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
sephiroth

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Réforme des universités   Mer 7 Nov 2007 - 21:18

Que pensez-vous de la réforme des universités proposée aujourd'hui par le gouvernement?

J'essaie de me documenter sur le sujet, et d'après ce que j'ai lu, il me semble que la réforme porte sur deux points essentiels :
1. modification du financement des universités, priées de se tourner vers d'autres sources de revenues que les deniers de l'État
2. renforcement du pouvoir des présidents d'université en diminuant le nombre de membres au conseil administratif

Parmi les critiques qu'on peut lire, le premier point fait débat. Certains disent que la réforme est trop superficielle et qu'elle n'aborde pas le sujet sensible (et apparemment crucial) du montant des droits d'inscription.

Personnellement, il me semble que l'on s'oriente vers un modèle anglo-saxon qui certes a fait ses preuves en matière de compétitivité sur le plan international mais qui laisse de nombreux jeunes sur le bord de la route.

Outre une augmentation substantielle des droits d'inscription, la solution d'un financement privé des universités ne m'apparait pas non plus comme la panacée puisqu'elle donnerait de facto à de riches entreprises un droit de regard sur les enseignements proposés.
Pour prendre mon exemple, je vois mal mes profs continuer à promouvoir le modèle du logiciel libre si Microsoft devenait partenaire de notre fac.

Sans parler des conséquences sur la recherche en France déjà peu fringante et qui deviendrait inféodée aux désidératas des investisseurs et/ou du président d'université.

Nous sommes nombreux sur ce forum, étudiants comme profs, à être concernés de près ou de loin par cette affaire. Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiwideux
Cuistre
avatar

Messages : 1217
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 100

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Mer 7 Nov 2007 - 21:57

Je ne suis plus concerné, de près ou de loin.

Il est évident que le but ultime de la manoeuvre est d'instaurer (enfin !) une sélection à l'entrée des universités.

Elles vont devenir exigeantes, et ne plus tolérer d'analphabètes sur leurs bancs.

Les "parkings-fabriques-à-chômeurs" vont disparaitre d'eux-mêmes, au profit des universités les plus sérieuses.

Fini de fabriquer des licenciés de "psycho", qui n'ont aucune utilité.

L'ennui, c'est que les politiciens n'ont pas osé secouer eux-mêmes le "cocotier à mammouths", alors ils refilent le bébé au sacro-saint "libéralisme", autrement dit le fric-roi, alors qu'avec un peu de roupettes, ils auraient pu réformer tout l'enseignement, depuis la maternelle jusqu'au sommet.

Parce qu'il s'agit d'un domaine qui incombe à la Nation, pas à Vivendi ou à Pinault.

Mais tout l'enseignement est politiquement et syndicalement vérolé depuis la Libération, avec un sommet atteint après 1968.
A force de vouloir perpétuer leur exploitation du fromage bien gras, sans vouloir même discuter des modalités d'une réforme indispensable, les "enseignants" se sont tiré une balle dans le pied.

Parce qu'eux aussi vont être jugés sur des critères de rentabilité, de présence, et de qualité.
Ca leur fera les pieds.

Pour les "doits d'inscription", pas de malaise, ils seront pris en charge pour les meilleurs, sans examen de leur origine sociale, géographique, ou ethnique.
Les entreprises vont payer pour avoir les meilleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rossa



Messages : 126
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Mer 7 Nov 2007 - 22:34

"Mais tout l'enseignement est politiquement et syndicalement vérolé depuis la Libération, avec un sommet atteint après 1968."

kiwideux : Pas de problèmes tu as la bonne réponse mais même à une certaine époque le "mammouth" n'à pas était dégraissé alors qu’il en avait bien besoin.

Au moment ou nous parlons les meilleures universités sont en GB et aux USA et sont aidées par des fonds privés………………………………

Pas de panique la gauche va résoudre le problème en:
20.......... ou en 30...... voir en 40........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peterson

avatar

Messages : 505
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Mer 7 Nov 2007 - 23:39

Je pense au contraire que Mai 68 est ce qui est arrivé de mieux à l'enseignement ! Large Sourire
Je suis derrière les étudiants bien spur, car je suis toujours du côté du désordre, jamais de l'ordre !
Enfin, certes on peut regretter que l'Université française n'ait pas le niveau d'excellence de l'université américaine par exemple, mais ce n'est pas en réinstaurant plus encore de "lutte des classes" ou de discrimination sociale qu'on élvera véritablement le niveau !
Il faut au contraire supprimer l'école privée, dès la base, et réintroduire du brassage social (et pas seulement à l'école, dans la rue, les villes, etc.) ... mais ça en effet personne n'a assez de c... pour le faire ! Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9306
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Mer 7 Nov 2007 - 23:41

On s’en fout nous avons les grandes écoles qui n’ont rien à envier à leur pendant anglo-saxon Mr Green Droite Droite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rossa



Messages : 126
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Mer 7 Nov 2007 - 23:52

C'est sur Peterson, le Facteur aurait réglé le probléme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9306
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Mer 7 Nov 2007 - 23:55

Un bon sujet bien politique, ça promet Mr Green

De mon point de vue, croire que la crise n’est qu’une question de bord politique relève de l’aveuglement. Cool

C’est une crise de civilisation.

L’ensemble des systèmes éducatifs occidentaux sont malades et produise pour grande partie que des idiots savant, ce n’est pas un problème particulièrement Français et encore moins un problème provenant de l’enseignement supérieur.

C’est la formation initiale qui est profondément malade.

PS : Peterson a évidement raison de constater que l’école de la république ne joue plus le rôle d’ascenseur social que les hussards de la république lui avait offert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peterson

avatar

Messages : 505
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 0:55

Rossa a écrit:
C'est sur Peterson, le Facteur aurait réglé le probléme.
1) Je ne vois pas ce que le facteur vient faire ici , je ne l'ai même pas évoqué dans mon post !
2) Tu prends très au sérieux une poignée d'étudiants à peine remontés (lesquels étudiants pêchent également, si vous voulez mon avis, par leur trop grand sérieux) !
3) Ce que je dénonçais essentiellement, c'était en effet la perte d'ambition générale de l'éducation et son incapacité à être autre chose qu'une machine à reproduire les élites, les inégalités sociales, etc. Bref, l'école (en général) n'est que le reflet de la société (en général) alors que ce devrait être exactement l'inverse !
4) J'ajoute que les "fauteurs de troubles" me sont toujours éminemment sympathiques, quels qu'ils soient ! Si les CRS décident un jour, enfin, de mettre le bordel dans leurs sections, de bloquer un poste avancé, de balancer des pavés, alors je serais derrière les CRS ! Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9306
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 2:33

peterson a écrit:
1) Je ne vois pas ce que le facteur vient faire ici , je ne l'ai même pas évoqué dans mon post !

Le Facteur =Besancenot Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9306
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 2:42

peterson a écrit:
3) Ce que je dénonçais essentiellement, c'était en effet la perte d'ambition générale de l'éducation et son incapacité à être autre chose qu'une machine à reproduire les élites, les inégalités sociales, etc. Bref, l'école (en général) n'est que le reflet de la société (en général) alors que ce devrait être exactement l'inverse

+1

Elle fût cela en d’autre temps où elle fît en grande part la société, animé par des hommes ayant un idéal de lutte contre l’obscurantisme et de progrès social dont-ils furent les fers de lance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiwideux
Cuistre
avatar

Messages : 1217
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 100

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 7:36

Il m'en coûte de l'admettre, mais les très "fraternels" instituteurs, et professeurs "à l'ancienne", ont fait un boulot remarquable.

Et moi, j'ai vu les derniers à l'oeuvre. Clin d'oeil

Mais, dans le même temps ils ont, au mieux laissé faire, au pire contribué à enfoncer l'Education dans son marasme actuel, par idéologie dégoulinante de bons sentiments mal compris.

Qu'on le veuille ou non, l'enseignement est élitiste, et on ne fera jamais d'un âne un cheval de course. Quant à toucher à la liberté de l'enseignement, au prétexte d'égalité, c'est avouer qu'on veut fabriquer des crétins uniformes.

Je le répète, faute d'avoir osé lancer un gros pavé dans le marigot, on s'en remet au "fric anonyme" pour régler le problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9306
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 11:53

L’égalitarisme n’est qu’une aberration très récente, une forme de perversion honteuse de la valeur d’égalité des chances qui elle ne niait pas l’exigence, bien au contraire.

C’est pour moi un moyen facile de se donner bonne conscience, mais ce n’est qu’une hypocrisie pervertissant les valeurs fondatrices des mouvements progressistes.

Au passage, je ne suis pas certain que cette perversion ne soit que le fait de la gauche, l’égalitarisme hypocrite et un redoutable moyen de contrôle des masses en entretenant cette l’illusion on combat toute velléité d’ambition qui serait subversif.

Nous vivons dans une société qui a fait de la médiocrité intellectuel un des vecteurs de sa pérennité et de sa prospérité, l’être pensant n’y est pas le bien venu en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sephiroth

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 19:31

C'est bien beau tout ça, mais quid de l'avenir des universités françaises?

S'orienter vers un modèle anglo-saxon, est-ce vraiment un progrès comparé au modèle français actuel?

Une université subventionnée par des fonds privés ne s'engage-t-elle pas davantage encore qu'aujourd'hui à produire des "idiots savants"?

Et même s'il s'agissait d'un progrès, cela vaut-il le coup d'accentuer encore les inégalités sociales et géographiques?

PS : aucun prof' ou étudiant n'a répondu... Déçu (je ne crois pas que Rossa soit encore étudiant)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiwideux
Cuistre
avatar

Messages : 1217
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 100

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 19:42

De toute façon, tout vaudra mieux que l'actuelle industrie fabricante de branleurs.

On est bien obligés de parler des grands principes, puisque personne n'ose le faire.

Le problème est : a-t-on encore les moyens, dans un pays qui croule sous la dette, de payer des "études longues" à des rigolos qui ne foutent rien (qui n'ont rien à foutre ?) sur les bancs d'une fac, et en sortiront avec des diplômes qui ne valent pas tripette aux yeux des employeurs ?

Au cas où vous n'auriez pas pigé, le temps du luxe est révolu !

Il va falloir être très bon, ou payer ses études au prix fort.

Comme avant ! Tire la langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9306
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 19:52

Réintroduction d’un numerus clausus dans toutes les filaires.

Redéfinition du statut de l’enseignant chercheur.

Revalorisation du baccalauréat.

Refonte complète des enseignements primaires et secondaires.

Autonomie de gestion et de recrutement pour les universités.

Revalorisation de l’enseignement professionnel.

Politique de bourses d’enseignement sérieuse sur concours.

...

La réforme croupions proposé est totalement bancale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiwideux
Cuistre
avatar

Messages : 1217
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 100

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 19:54

Fâchiste ! Rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9306
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 19:58

L’exigence est une valeur de gauche relis tes auteurs Mr Green

Elle c’est construite en partie autour du combat pour remplacer la naissance par le mérite quant à la place des individus dans la société.

La lutte pour l’égalité des chances ne veut nullement dire l’artifice du nivèlement par le bas. Cool Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sephiroth

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Jeu 8 Nov 2007 - 21:10

Mais les solutions que vous préconisez existent déjà : ce sont les écoles d'ingénieur.

Pour avoir fréquenté les deux, je peux vous dire que la formation que j'ai reçu en fac, si elle se veut plus spécialisée et moins exigeante dans l'ensemble n'en reste pas moins adaptée au marché du travail actuel.

Cela dit, il en va peut être autrement dans d'autres filières.

Et puis, compte tenu du montant des formations en école d'ingénieur, je ne suis pas convaincu que le jeu en vaille la chandelle. Bien sûr, je ne parle pas des grandes écoles (ENS, X, Supaéro, ou autre), mais bien des ENSI ou E3A, c'est-à-dire de celles qui concernent les trois des quarts de étudiants en CPGE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9306
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Ven 9 Nov 2007 - 16:19

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Ven 9 Nov 2007 - 17:16

Rossa a écrit:
C'est sur Peterson, le Facteur aurait réglé le probléme.

Rhooo, tout de suite les attaques sous la ceinture! Ah, bravo, Rossa, très belle action! Renfrogné

Mr Green

Le "facteur" dont tu parles ne pourrait pas faire pire (ce qui n'implique pas qu'il fasse "bien", attention...) que ce que notre hyperprésident, omnipotent, omniprésent et omniscient est en train de comploter pour toutes les classes sociales moyennes (et moindres!) ainsi que le budget de ce pays.

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Ven 9 Nov 2007 - 17:24

peterson a écrit:
Ce que je dénonçais essentiellement, c'était en effet la perte d'ambition générale de l'éducation et son incapacité à être autre chose qu'une machine à reproduire les élites, les inégalités sociales, etc. Bref, l'école (en général) n'est que le reflet de la société (en général) alors que ce devrait être exactement l'inverse !

Triste Malheureusement, tu as parfaitement raison...

N'oublie pas non plus que l'Ecole reste toujours, globalement, un certain reflet de... l'Etat, qui contrôle les masses par son biais.

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Ven 9 Nov 2007 - 17:27

Loyola a écrit:
L’égalitarisme n’est qu’une aberration très récente

Symbolisé en partie par la réforme Haby de 1975...

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kiwideux
Cuistre
avatar

Messages : 1217
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 100

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Ven 9 Nov 2007 - 17:33

greencreeper a écrit:
N'oublie pas non plus que l'Ecole reste toujours, globalement, un certain reflet de... l'Etat, qui contrôle les masses par son biais.

L'Ecole plus que le reflet de l'Etat, est celui des intérêts qui s'en sont emparés à la Libération.

Elle est "la Chose" d'idéologues, qui y mettent en pratique (si on peut dire) leurs fumeuses théories égalitaires, et leur entreprise de création du Nouvel Homme.

Ah oui ! Ils l'ont réussie l'égalité ! Rire

...quant au Nouvel Homme, il est analphabète. Roulement des yeux

Mais, en réalité, c'est vrai, les politiciens sont beaucoup plus responsables que les profs. Ils avaient le pouvoir, ils n'ont rien fait.
Complices ? Tétanisés par la craint de paraître ringards ? Ecouillés ? C'est la seule question qui se pose encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Ven 9 Nov 2007 - 17:41

Les politiques? Quel(le)s politiques? Quand tu as le contrôle, Kiwi, et que tu rabaisses au fil du temps le niveau intellectuel de la masse, sa capacité à réfléchir, à penser librement et être exigente sur la réflexion intellectuelle, alors tu persistes dans cette voie, c'est un billard pour ton pouvoir!

Les politiques n'ont rien fait, ne font rien, et ne feront pas grand chose, car c'est dans leur intérêt manifeste.

Quant aux profs, certains portent en eux des germes contestataires sous prétexte d'égalitarisme, ce qui est à la source de bien des maux.

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Vannes - Bretagne

MessageSujet: Re: Réforme des universités   Ven 9 Nov 2007 - 19:31

Pour cette réforme !

Ce que je trouve inadmissible c'est le blocage des fac... Que des étudiants fassent grève c'est leur droit...mais qu'ils empêchent les autres étudiants de bosser non ! De plus, ils font des AG sans prévenir tout le monde, ou en disperçant tout le monde...

Résultat : Vote à main levé (comme au temps des Grecs !!!), et avec 500 étudiants présents pour voter sur 20 000 étudiants !

Une quetion existentielle :
Comment peuvent-ils compter la majorité des votes à mains levées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réforme des universités   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réforme des universités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un petit test pour mesurer son état de forme:
» Décathlon a fond la forme
» [Matériel roulant] Réforme des R312
» Réforme des championnats
» L'arnaque de la réforme des retraites part 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village F1 :: Sujets... sérieux-
Sauter vers: