Le Village F1

Forum de la Communauté du village F1 / Garanti sans modération
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Situation de Ferrari en 1996

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
F1spirit



Messages : 312
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 16:23

en 1984 ferrari est deuxième du championnat avec une seule victoire, les meilleurs des amateurs derrière maclaren.
en 1985 ferrari se rapproche de maclaren et concourt pour le titre. Sauf que sur les 5 derniers gps alboreto abandonne à chaque fois à cause de sa voiture
en 1986 elle est quatrième avec 36 malheureux points
en 1987 idem mais avec 57 points grâce à deux victoires à la toute fin de saison alors que les titres sont joués et où les williams + Prost abandonnent.
en 1988, ferrari termine deuxième oui mais en n'ayant fait pourtant que 65 points et un doublé miraculeux en italie. Comment? Parce que williams avait un moteur judd, senna est parti de lotus
d'ailleurs en 1989 williams est de retour et ferrari retombe à la troisième place avec 59 points dont 30 pour 3 victoires. Oui mais 7 gps sur 16 où ils ne marquent aucun point.

1990 est l'année miracle avec un prost qui se bat pour le titre. Mais on voit que c'est ô combien fragile: tous les efforts sont portés sur sa voiture et s'il n'abandonne que trois fois, Mansell récolte lui une pluie de pépins.
De plus dès le titre perdu la situation explose très vite et 1991 est une année sans victoire, Prost viré, ce qui le fait dire qu'il est impossible d'être champion dans cette écurie.
Vient les années pourries 92-93.
Il est vrai que l'arrivée de Todt a permis à l'équipe en 1994 d'accrocher des podiums et de redevenir la troisième force (avec l'écroulement de Mclaren).
Mais en 1995, Ferrari stagne déjà: toujours une seule victoire (bien plus chanceuse) et le même nombre de points.

Cela montre donc qu'entre 1984 et 1995, l'équipe avec ses moyens lui permet de truster les places d'honneur, mais hormis en 1990 de façon éphémère, elle n'a pas été capable de hisser son niveau pour être un leader.
11 ans en F1 cela représente une différence énorme pour une discipline où les changements se comptent en années: regardez la F1 de 1984 et celle de 1995 par exemple.
Ajouter à cela que les saubresauts internes et les éruptions mécaniques qui n'avaient toujours pas disparu plus aucun pilote de pointe qui n'osait se risquer hormis Prost qui s'est fait botter les fesses dehors un an après.

Alors le challenge d'aller chez ferrari en 1996 était un sacré pari

tout ceci est tiré de stats F1, qui n'est pas vraiment la bible du révisionnisme.
A vous les studios
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peterson

avatar

Messages : 505
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 16:39

En 1988, la Scuderia était la deuxième meilleure équipe du plateau .. malheureusement pour elle, fort loin de la première ! Large Sourire
En 1989, Ferrari démarre la saison en trombe et donne une saison loin d'être ridicule ..à nouveau, la Scuderia était la deuxième meilleure écurie du plateau !
Franchement, durant cet intervalle 83-95, la Scuderia était loin d'être à la ramasse (exception faite, allons-y, des saisons 91-93) !
Le rouleau-compresseur germanique des années 96-06, vous a donné de trop mauvaises habitudes !
A l'abord de la saison 1996, la Scuderia avait un potentiel technique intact. Elle restait une grande écurie, régulièrement citée parmis les favoris dans la lutte pour le titre : d'ailleurs, à l'orée de cette saison 96, on voyait mal quelle écurie pouvait être réellement en mesure de battre les Williams-Renault (à part les Benetton-Renault) ! La situation chez McLaren était encore plus préoccupante, sans parler des autres écuries (Jordan, Tyrrell, etc.).
Donc, pour résumer, en 1996, la Scuderia était une grande écurie, au potentiel très fort, mais en "crise" ... et cette crise (celle des années 91-95) était en passe d'être dépassée par la Todt-Dream Team !
Donc, puisque c'est là que tu cherches à en venir, le "pari" de signer pour Ferrari en 1996 n'était pas si fou que ça ! Il était bien meilleur que celui de signer chez McLaren ou chez Jordan, ou même que de rester chez Benetton. En fait, c'était même le deuxième meilleur choix à faire (après Williams) !
CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 16:55

Il est têtu le gamin et ne voit pas plus loin que le bout de son nez, en fait c’est du grand n’importe quoi Cool

Prendre quelques chiffre en vrac et vouloir construire une histoire, cela ne tient pas la route.

Le choix que fît MS en 1996 était le plus logique de tous, car c’était le seul à pouvoir lui offrir des perspectives d’hégémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 17:01

Et Benetton ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 17:07

Benetton était sur le déclin, son arrivé aux sommets tenait a une situation fort particulière qui été en train de se défaire.

Benetton, n’a jamais été réellement un top Team pouvant espérer durer dans cette position. Cool

De plus Todt commençait a faire ses courses ce qui n’était vraiment pas bon pour une écurie reposant à ce point sur une poignée d’hommes clef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 17:12

Pour ta dernière phrase ok.

Cependant, Benetton a commencé a être sur le déclin durant l'année 96, pas avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 17:18

Les résultats en piste sont toujours les conséquences des situations passés.

Je n’ai jamais considéré Benetton comme un Top Team moderne, car elle n’en a jamais eu la structure, son succès reposant principalement sur la somme des talents de quelques hommes clef et de l’exploitation aux limites des règlements.

Ce que je pouvais percevoir en tant que simple observateur devait alors être évident au sein du microcosme de la F1.

Une écurie sous-structurée, reposant sur une poignée d’homme, peu financé par son propriétaire, ayant atteint le sommet de ses capacités.

Faire de Benetton un top team ayant une réelle pérennité était en 1995 un défi bien plus conséquent que de finaliser le travail permettant à Ferrari de redevenir une machine de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 17:25

Etant donné que les succés de ces écuries reposait sur une poignée d'homme, c'est loin d'être évident.

Sans le départ des Schumacher, Brawn et Byrne vers Ferrari, il restait donc assez fort probable le succés de l'écurie perdure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peterson

avatar

Messages : 505
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 17:29

il faut arrêter de croire que le carnassier germanique a pris le risque de sa vie en signant pour ... Ferrari en 1996 !! Rire
C'est du mythe !
Lorsque Damon Hill, un an après, signe chez Arrows, là oui, c'est du risque !
Idem pour Villeneuve quand il part rejoindre Pollock chez BAR en 99 !
D'ailleurs, comme on le voit, le risque paye très rarement pour un pilote !
Et si le grand boche a pu se contruire un palmarès aussi grandiloquent, c'est précisémment parceque, d'année en année, il a réduit tous risque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 17:30

Benetton n’avait plus rien à leur offrir et ne pouvait pas les conserver sur du long terme, de plus la structure avait épuisé bien de ses ressources en 94 et 95.

Ce n’était pas une structure dimensionné pour rester aux sommets.

Elle pouvait faire un bon coup, rien de plus.

Et ce n’est pas là un jugement à postériori
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 17:33

MS a fait le choix de la seule structure disposant de moyen sans limite qui pourrait les mettre a la seul disposition de son grand talent.

Il y avait la une fenêtre d’opportunité unique qui a permit à MS de bénéficier chez Ferrari d’un statut unique dans l’histoire de la F1 moderne.

Un choix magistral, d’une très grande lucidité Super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 17:56

Un choix magistral d'une très grande lucidité certes (vis à vis du long terme) ! Super

Reste qu'il aurait pu en une prendre d'autre, choisir comme ses prédécesseurs de suivre la meilleure équipe du moment pour remporter un nouveau titre dès 96.

Et dans cette optique, Williams et Benetton restaient la meilleure solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 18:03

Pour un crétin lobotomisé du type Alesi certainement, pour un pilote intelligent certainement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coyote37

avatar

Messages : 1381
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 24
Localisation : Tours/Rennes

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 18:45

le risque pris par Hill en 97 (ou disons plutot, lr fait qued les autres équipes étaient pleines) a faillit être payant a Budapest Super

_________________
c.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 18:47

Ton clavier ne va pas mieux Choqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coyote37

avatar

Messages : 1381
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 24
Localisation : Tours/Rennes

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 18:49

non, là c'est moi Rire Rire

_________________
c.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 18:53

coyote37 a écrit:
le risque pris par Hill en 97 (ou disons plutot, lr fait qued les autres équipes étaient pleines) a faillit être payant a Budapest Super

Et donc cela signifie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coyote37

avatar

Messages : 1381
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 24
Localisation : Tours/Rennes

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 18:55

Le risque pris par Hill (enfin, il a été obligé d'y aller, faute de places ailleurs) a faillit s'avérer payant a Budapest Super

_________________
c.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 19:02

Un champion du monde peut espérer mieux que quelques victoires non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 19:55

Regardons un peu la situation des écuries importantes en 1995 et ce qu’elles auraient eu à offrir à MS en supposant qu’elles aient eu une place pour lui.

• Williams : l’écurie de la décennie 90 çà sans contexte, une structure forte dans laquelle le pilote n’est qu’un accessoire, certainement pas l’écurie rêvée pour un pilote désirant être au centre de toutes les attentions. De plus Frank n’avait pas particulièrement besoin d’un pilote tel MS, la suite des événements l’a démontré puisque Hill et Villeneuve furent couronnés.

• McLaren : L’écurie de la décennie 80, alors dans une situation de finalisation de sa nouvelle structuration et de son partenariat avec Mercedes, un patron n’ayant pas l’habitude de laisser trop de place a ses pilotes. Le potentiel était là, Mercedes voulait MS, mais Dennis n’eut jamais offert à MS un statut de premier pilote de droit divin piétinant ses plates bandes.

• Benetton : Une écurie finalement bien fragile qui avait déjà donné a MS tout ce qu’il pouvait en espérer.

• Ferrari : Une écurie qui finalisait sa restructuration, des moyens colossaux, une structure plus que sérieuse, un directeur sportifs ayant tous les pouvoir en main cherchant le pilote qui compléterait parfaitement la machine de guerre qu’il mettait en place.

Pour un pilote déjà sacré, la seule véritable opportunité offrant des perspectives incomparables était Ferrari.

Toutes les autres écuries ne pouvaient que lui offrir au mieux une continuité a court terme de ses résultats sportifs dans de meilleurs conditions financière, pas l’établissement d’un véritable partenariat à long terme.

Et l’opportunité de créer ce lien privilégié avec la Scuderia avait une fenêtre d’existence bien courte, si MS avait attendu qu’un autre mène la Scuderia au titre pour la rejoindre, il n’aurait jamais obtenu d’elle ce qu’il en tira.

PS : Ce qui m’amuse, c’est que je suis en train de saluer la vista et l’intelligence de MS et que ses aficionados me le reproche sous le prétexte qu’ils eurent préférer y voir un acte de panache irraisonné. Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 20:09

Loyola a écrit:
Toutes les autres écuries ne pouvaient que lui offrir au mieux une continuité a court terme de ses résultats sportifs dans de meilleurs conditions financière, pas l’établissement d’un véritable partenariat à long terme.

Voilà qui résume bien la situation. Super

Loyola a écrit:
Et l’opportunité de créer ce lien privilégié avec la Scuderia avait une fenêtre d’existence bien courte, si MS avait attendu qu’un autre mène la Scuderia au titre pour la rejoindre, il n’aurait jamais obtenu d’elle ce qu’il en tira.

Avec des si Brown et Byrne ne seraient peut être pas allé chez Ferrari dès 97, l'écurie aurait eu du mal à continuer sa marche en avant et Todt se serait fait virer par Montezemolo...


Dernière édition par le Lun 1 Oct 2007 - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9347
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 20:33

Ce n’est pas avec des si Non

Todt avait tout en main pour réussir et il avait peut de chance d’échouer sauf s’il était trahis par les siens comme le fût Fiorio avant lui.

Luca di Montezemolo avait tiré les leçons des échecs de l’après Enzo Ferrari, il y avait fort peu de chance pour que les mêmes erreurs se reproduisent.

Quand à Brown, Byrne et bien d’autres il a suffit de faire des offres qu’ils ne pouvaient pas refuser et que personne d’autre ne pouvait leur proposer.

Quand à l’opportunité pour MS d’établir un partenariat privilégié avec une écurie, il est évident qu’elle ne pouvait exister que sur une très courte période.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Lun 1 Oct 2007 - 23:30

Je ne suis certain que cela n'était qu'une question d'argent pour Byrne.

De plus, Brawn et Byrne intégrent la scuderia à partir de 97 donc en 95 quand Schumacher prend la décision d'aller chez Ferrari, la montée en puissance de l'écurie est loin d'être une certitude...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F1spirit



Messages : 312
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Mar 2 Oct 2007 - 14:20

preuve en est que tout le monde voyait schumacher se planter y compris dans le monde de la f1 en 1996(c'est écrit dans les livres)
preuve en est que la nouvelle ferrari 1996 put rouler deux jours avant melbourne et schumacher abandonnera sur problème de freins(c'est écrit dans les livres)
preuve en est que schumacher collectionnera une série de pannes du canada à la hongrie (hormis l'allemagne) et que todt fut menacé (c'est écrit dans les livres)

tout les problèmes de ferrari restaient présent dans cette saison comme depuis 11 ans.
le vrai changement a eu lieu à partir de spa 1996, à partir de là la page de l'amateurisme fut tourné.

le mythe de l'organisation todt qui a relevé ferrari en 94-95 c'est du pipeau: oui il a ramené l'équipe à faire des podiums mais pour les victoires il a fallu le gp d'allemagne 94 où le v12 ferrari était supérieur pour gagner et une victoire gag au canada 1995.
d'ailleurs en italie 1995 à monza les deux voitures abandonnent alors qu'elles étaient en tête.
pas de vraie révolution encore fin 1995.
donc un pari risqué alors qu'il aurait pu rester tranquillement chez benetton (qui aurait pu dire qu'elle allait s'écrouler avec brawn, byrne, briatore encore en place?), chez maclaren (champion en 1998).
c'est facile de juger en 2007 Rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coyote37

avatar

Messages : 1381
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 24
Localisation : Tours/Rennes

MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   Mar 2 Oct 2007 - 15:25

il est meêm écrit dans un livre (du nom de Mein Kampf) que les juifs sont des dangers Roulement des yeux

Bon, sans remettre en doute tes livres non plus, on peut s'accorder à dire que la saison 96 n'était pas brillante, mais de là a dire que Schumacher à pris un risque...

S'il avait pris un risque, il n'aurait pas gagné en 96 et n'aurait jamais pu rivaliser pour le titre l'année suivante.

_________________
c.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Situation de Ferrari en 1996   

Revenir en haut Aller en bas
 
Situation de Ferrari en 1996
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Essai de la Ferrari F 458 italia
» Piero Liatti et Didier Auriol 1996 Subaru N555 BAT
» 2011 - [Ferrari] FF
» 2010 - [Fioravanti] Ferrari F430 SP1
» remise en forme XTE 600 1996, FINI le 30/03/07

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village F1 :: Forums sur la F1 :: d'Hier-
Sauter vers: